AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:05

Llewellyn Kendrew MacNeil

The true soldier fights not because he hates what’s in front of him, but because he loves what’s behind him.




The first time we met...


Hello Sweetie ! Si tu ne le sais pas je suis Llewellyn Kendrew, mais tu peux aussi m'appeler Llew ou Léo ou Commandant Wink. Actuellement j'ai 35 ans et je suis né le 24 août 1979 à Glasgow, pourtant, je me retrouve à l'époque actuelle, contemporaine, vingt-et-unième siècle quoi. Je fais partie de la merveilleuse race des humains, alors tu devrais quand même faire attention à ton comportement avec moi, conseil d'ami. On me dit souvent que je ressemble à Alex O’Loughlin, ce qui est plutôt une bonne chose. Dans la vie, je suis un ancien militaire de la NAVY, ex-SEAL qui travaille aujourd’hui chez UNIT. Sinon, je suis célibataire (s’occupant de son petit frère à temps plein au grand malheur de celui-ci). Voilà, tu connais à présent quelques petits trucs sur moi ! En passant, je voudrais remercier tumblr pour les différentes ressources de cette fiche !
I've a lot of feelings...


La première chose que l’on peut constater sur Llewellyn Kendrew MacNeil c’est sa réussite. Jeune homme de dix-huit qui s’engage dans la NAVY américaine, et plus particulièrement chez les SEAL. Au départ rien ne le destine à être un homme d’exception mais il grimpe rapidement les échelons. Lieutenant à vingt-deux ans, Lieutenant Commander à vingt-quatre ans, Commandant à vingt-sept ans. C’est un homme qui persévère toujours et qui se donne à fond dans les choses qu’il entreprend. Très humble, si vous lui parlez de sa réussite il vous dira que ça a toujours été grâce aux hommes qu’il avait sous son commandement. Mais l’homme qu’il était joua beaucoup. Il a toujours eu le caractère d’un battant, d’un dirigeant mais tout en gardant cette relation avec ses hommes. Cette relation qui fait tout dans une équipe des forces spéciales. Cette relation de proximité. Il ne gagnait pas le respect par la force mais par l’honneur et le mérite. On peut dire que ça lui a réussi.

L’armée a forgé le caractère de notre jeune homme qui était perdu lorsqu’il a quitté le cocon familial. Il le fallait bien en intégrant les SEAL. Il a appris à ne pas perdre tous ses moyens devant des scènes de désastre humain. La colère qu’il pouvait ressentir à chaque mission, il arrivait à l’utiliser pour continuer d’avancer.

Llew a un bon caractère de militaire mais cela ne l’empêche pas d’être attentionné. En particulier avec son petit frère Gavin. Au départ leurs relations n’étaient pas des meilleures – et c’est le moins que l’on puisse dire – mais aujourd’hui ce sont deux frères très proches. Commandant MacNeil est devenu le grand frère protecteur dont Gavin n’a entièrement pas besoin. Enfin d’ailleurs ça c’est ce qu’il dit mais Llewellyn pense entièrement le contraire, surtout quand on pense au fait qu’il ne fait que se remettre de sa maladie.

Homme fort physiquement et mentalement, ayant une grosse carapace pour se protéger. Cette carapace, comment est-elle apparu ? Au départ, du fait qu’il se sentait rejeté par sa belle-mère et son père lors de la venue au monde de son petit frère. Ensuite, et surtout, par la perte de son meilleur ami Andrew Booker. Militaire lui aussi, mais ayant perdu la vie alors que Llewellyn a survécu. C’est d’ailleurs suite à cela que Llew a quitté l’armée américaine. Impossible pour lui d’y retourner après ce qu’il s’était passé. Et cette carapace elle n’existe pas qu’en ce qui concerne les amitiés. Déjà qu’à ce niveau-là, Llew a du mal à s’engager à nouveau mais sentimentalement c’est une toute autre histoire.

Bien sûr, il a eu des relations. Il a tout de même trente-cinq ans ce cher Llewellyn MacNeil ! Et il a eu des relations qui ont duré plusieurs mois – presque plusieurs années – mais rien de bien concret, c’est tout. Il n’est pas comme son frère qui s’est retrouvé fiancé au bout de six mois. Non, il est plutôt du genre à prendre énormément de temps. C’est toujours facile de se mettre en couple avec un militaire lorsqu’il est sur le continent, mais dès qu’il part en mission c’est une toute autre histoire. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où Llew est parti en laissant une petite amie et est revenu dans un appartement vide. Après plusieurs fois, il attendait simplement la mission suivante pour voir la sincérité de la femme en question. A vrai dire, les seuls femmes fidèles qu’il a connu étaient celles qui faisaient partie de son équipe de SEAL – et elles ne sont pas nombreuses je peux vous l’assurer !

Who are you ?


Derrière ce fabuleux personnage, je suis Alba et j'ai toujours le même âge qu’avant xD . Je crois que vous commencez à me connaître maintenant donc il est probablement inutile pour moi de refaire une présentation … Et puis si vous en voulez une et bien c’est balo pour vous parce que vous n’en aurez pas ! Mouahaha J'ai découvert ce forum en le découvrant Very Happy. Honnêtement je le trouve qu’il est toujours aussi bien qu’avant. Je vous aime tous et je ne vais pas commencer sinon on n’est pas rendus. Very Happy.

Pour aider le staff :
Code:
<pris>■</pris> <bottin>ALEX O’LOUGHLIN</bottin>  –  « Llewellyn K. MacNeil »
Code by Morrigan



Dernière édition par Llewellyn K. MacNeil le Lun 2 Juin - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:06

Tick Tock goes the clock ...



Prologue: Every day is a new beginning
Les contes de fées … Ils commencent tous par « Il était une fois ». S’en suit la rencontre entre un prince et une fille banale. C’est le coup de foudre. Bien sûr il y a la méchante qui veut les séparer mais le couple arrive à surmonter tous ces aléas et ils se retrouvent toujours. Et cela finit toujours par une autre phrase que l’on connaît tous « et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps » ou encore « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Les contes de fées … on y croit jusqu’à un certain âge mais la vérité est toute autre. La famille dont je vais vous parler n’échappe pas à la règle. Oui, ils se marièrent. Oui, ils vécurent heureux. Mais ils n’eurent pas beaucoup d’enfants et cela ne dura pas jusqu’à la fin des temps.

Cette histoire commence au jour le plus important de la vie de notre petit prince : sa naissance. Le jour J comme on dit. Un couple, heureux, voulait fonder une famille. C’est pourquoi notre histoire commence à l’hôpital. Notre reine va accoucher et son roi est à ses côtés. Cependant, au bout de plusieurs heures notre roi se voit contraint de quitter la salle d'accouchement pour attendre dehors. Aucune explication, rien. Le voilà simplement assis dehors à attendre. Trente minutes plus tard les médecins sortent de la salle accompagnés de sa femme, toujours allongées mais sous respirateur et inconsciente. Ils se dirigent automatiquement vers les salles d'opérations. Son bien-aimé n’a pas le temps de voir ce qu’il se passe. Heureusement un médecin vient tout de même le voir mais il lui dit seulement qu'il y a eu des complications et qu'il faut opérer. Toujours pas plus d'explications et l’homme se voit contraint de continuer à attendre. Il fait les cent pas, boit beaucoup de café, se force à manger un sandwich mais passe la plupart de son temps assis avec la tête posée dans ses mains. Jusqu'au moment où le médecin ressort. Notre roi, Monsieur MacNeil, se lève alors d'un bond mais le visage du médecin est triste.

L'homme n'a pas besoin de mots, il comprend automatiquement que les nouvelles ne sont pas bonnes. « Allez-y … Dites-le moi … » « Je suis désolé monsieur MacNeil. Votre femme a fait une hémorragie. » « Non ! Non ! Ce n'est pas possible ! » Le médecin continua de lui expliquer ce qu’il s’était passé. Une hémorragie. Ils ont tout essayé mais elle était trop importante. Et blabla, et blabla. Le roi est en pleure, il n’entend rien. « Je suis désolé monsieur MacNeil. On n’a rien pu faire. » Des larmes et toujours des larmes. C'est ainsi que le roi appris que sa bien-aimée reine était décédée en mettant leur enfant au monde. « Et le bébé ? » demanda-t-il après avoir repris ses esprits. « C'est un petit garçon et il est en pleine santé. » Le médecin marqua une pause avant de reprendre. « Je peux vous emmener le voir si vous le souhaitez. »

Le bébé en question c’est notre prince et c’est son histoire que je vais vous raconter. Il s’appelle Llewellyn Kendrew et dû rester sous observations à l'hôpital pendant quelques jours afin d'être certain que tout aille bien. Pendant ce temps-là, son père prenait les mesures nécessaires pour quitter la ville. Il ne se voyait plus vivre à Glasgow après y avoir perdu sa bien-aimée. Il voulait partir le plus loin possible. Il ne savait pas encore où mais il voulait tout simplement partir. Une semaine après l’arrivée du petit prince à la maison, ils étaient tous les deux partis. Ils quittaient tout. Une nouvelle vie commençait alors pour la famille monoparentale. A Cardiff.

Chapter 1: Everything happens for a reason
C’est dans cette ville que notre jeune prince grandi dans un bonheur immense. Etonnement, son père se remit en couple très rapidement. Mais que voulez-vous faire contre l’amour ? Il y a tout de même des fois où les histoires ressemblent à un conte de fée et pour notre roi, tout n’était pas perdu. Lui et sa nouvelle reine était tombés amoureux, comme un coup de foudre alors les choses se firent vite. Le prince, Llew, était heureux de voir son père revivre. Malgré son tout jeune âge, il remarqua très rapidement la différence entre avant et après l’arrivée de sa belle-mère. Tout allait bien pour la famille. Llew grandissait, il allait à l’école, ses parents travaillaient. Bon, il ne voyait pas souvent son père qui partait en déplacement très régulièrement. C’est ça d’être à l’armée. Sauf que c’était un changement pour Llew. Son père n’était jamais parti aussi souvent et aussi longtemps avant de se remarier. Désormais, sa belle-mère était là pour s’occuper de lui donc le roi pouvait reprendre le travail comme avant. Enfin, au final ça ne le dérangeait pas tant que ça. Notre petit prince était gâté à chaque retour du roi. Celui-ci le couvrait de cadeaux et un petit prince si jeune ne dit jamais non à des cadeaux.

La fin de l’histoire de notre roi est très belle. Lui et sa bien-aimée sont heureux avec leurs enfants et leur travail. Peut-être que le conte de fée est finalement arrivé pour lui. Pour notre petit prince, la vie ne fait que commencer et les problèmes qui vont avec ne font qu’apparaître. Un Noël, tout changea pour lui. Heureux comme il l’était à chaque jour de Noël, notre prince descendit de très bonne heure pour ouvrir ses cadeaux. Ses parents l’attendaient déjà et il se rua sur toutes ces boîtes qui étaient là rien que pour lui. Un cadeau, puis deux, puis trois, puis quatre. Jusqu’à CE cadeau. Une enveloppe, avec une photo d’un petit bébé.

Llewellyn regarda son père avec des yeux d’incompréhension. « Mon fils, notre famille va s’agrandir. Tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur. » dit le roi à son fils. « Un petit frère ? Une petite sœur ? » demanda le prince. Il ne comprenait pas très bien. Son regard vacillait entre son père et sa belle-mère. Les deux avaient un sourire immense qui s’affichait sur leurs visages mais le petit prince ne comprenait pas pourquoi ils étaient si heureux. « Oui, ta mère et moi allons avoir un enfant. » « C'est pas ma mère ! » répondit sèchement le prince avant de monter dans sa chambre en courant.

Il n'avait pas connu sa mère biologique. Le roi ne lui avait jamais caché qu'elle était décédée en le mettant au monde. Seulement notre prince n'avait jamais eu de problème avec cela jusqu'à aujourd'hui. C’était la première fois qu’il réagissait ainsi. Le roi et sa femme étaient remplis d’incompréhension. C'est ainsi, le jour de Noël, avec une enveloppe dans laquelle se trouvait la photo d’un bébé que Llewellyn apprit que sa famille allait s’agrandir. Il n’avait que 6 ans et ce ne fut pas facile pour lui d’accepter son petit frère nommé Gavin. Llew n’était désormais plus le seul prince de la famille.

La suite de l’histoire constitue en des allers et venues de la part du père de Llewellyn. Notre prince pensait qu’avec la naissance du petit Gavin, le roi allait rester plus souvent à la maison comme il l’avait fait à sa naissance. Mais non. Le prince avait même l’impression que c’était pire qu’avant. Son père partait en mission et à son retour il n’avait d’yeux que pour Gavin. Le petit Gavin, toujours le petit Gavin, il n’y en avait que pour le petit Gavin. Enfin c’était le sentiment de notre prince. Llewellyn se sentait mis à l’écart. Et non pas seulement par son père mais aussi par sa belle-mère. Il n’était pas oublié, non. Mais malgré tous ses efforts, Gavin restait le petit privilégié, le préféré. Et pourtant il en faisait des efforts pour être accepté. D’autres enfants auraient essayé de se faire remarquer en devenant de gros délinquants, en se droguant et en se retrouvant au commissariat tous les jours, mais ce n’était pas notre petit prince. Lui, il travaillait dur pour avoir de bonnes notes, il faisait tout ce qu’on lui disait de faire. Il essayait toujours de faire plaisir à son père et sa belle-mère mais rien n’y faisait. Il se sentait toujours un peu laissé à l’écart.

Pourtant il continuait d’avoir d’énormes cadeaux pour Noël et à son anniversaire. Les marques d’amour ne manquaient pas, il avait tout pour être heureux mais il avait tout de même le sentiment qu’il y avait quelque chose de différent. A cause de cela il avait du mal à appeler Gavin son petit frère. Il a toujours été son demi-frère et pourtant, Gavin appelait Llew son frère. Et ce n’était pas tout. A vrai dire, notre prince était comme un modèle pour son petit frère et pourtant il n’avait rien demandé. Son petit frère en arrivait presque à le coller trop souvent, à tel point que Llew pouvait s’énerver pour rien. Il n’était pas violent, oh que non ! Mais il pouvait se retrouver à dire des choses méchantes à son frère afin que celui-ci le laisse tranquille. Ce qui s’empira lorsque notre jeune homme arriva dans la période de son adolescence. Gavin ayant 6 ans de moins que lui, l’écart rendait les choses difficiles. Llew n’arrivait pas à trouver des points communs avec son petit frère.

Chapter 2: Let your dreams be bigger than your fears and your actions be louder than your words
Lors de sa dernière année au lycée, Llewellyn dut choisir ce qu’il voulait faire après avoir obtenu son diplôme. Rien ne le tentait, il n’avait pas grande idée de quoi faire. Ou alors il avait toujours su mais ne voulait pas en parler. C’est le lendemain de l’obtention de son diplôme qu’il se décida. Notre prince écrit un mot à l’attention du roi et le déposa sur la table de la cuisine.

Papa,
Quand tu liras ce mot, je serais dans l’avion, au-dessus de l’Atlantique. Je ne sais pas encore ce que je vais faire mais j’ai besoin de partir alors je vais aux États-Unis.
Peut-être que là-bas je trouverais qui je suis.
Ne t’inquiète pas pour moi. Je te contacterai dès que je pourrais.
Je t’aime fort.


Les États-Unis. C’est de là que venait sa mère biologique. Notre prince n’avait pas l’impression de trouver sa place parmi sa nouvelle famille alors il avait décidé d’aller voir du côté maternelle. Il n’avait pas connu sa mère mais peut-être que d’en savoir un peu plus sur son pays l’aiderait à en savoir un peu plus sur ses origines. Et par conséquent peut-être que cela l’aiderait à savoir qui il est. Le prince fut aidé par le fait d’avoir les deux nationalités, grâce à sa mère justement, ce qui lui permit d’y aller en sachant qu’il pourrait rester et ne serait donc pas viré au premier contrôle de police. Cependant il ne savait pas à quoi s’attendre. Le prince voulait repartir de zéro, comme le roi l’avait fait 18 ans plus tôt après la mort de sa bien-aimée.

Notre prince est donc majeur et son histoire continue dans ce nouveau pays. Un tout nouveau départ pour lui. Il se met à faire pleins de petits boulots. Dès que quelqu’un voulait bien de lui il travaillait. Ce n’est pas la vie de petit prince dont on entend parler dans les contes de fées, ça je vous le garantis. Afin de réellement repartir de zéro, notre prince avait décidé de ne pas utiliser l’argent que ses parents avaient mis de côté pour lui. Ce n’est pas le prince que l’on connaît, à la charge de son papa et de sa maman. Les premiers mois furent très difficiles. Llewellyn vivait dans des motels où l’hygiène n’était pas la première préoccupation des propriétaires. Ce n’était pas ce dont notre prince avait l’habitude mais il l’avait choisi. Alors entre nettoyer des voitures, tondre des pelouses, entretenir des piscines, le travail ne manquait pas pour un jeune garçon voulait réussir. Surtout à Los Angeles. Bien sûr il y avait des moments où notre prince se retrouvait à la limite de baisser les bras. Plus d’une fois il a pensé prendre l’avion pour retourner à Cardiff, retrouver le roi et sa femme. Mais un prince trouve toujours de la force en lui et il persista.

Dix mois après son arrivée, le prince se baladait dans la ville. Il n’avait pas encore eu de grandes occasions pour visiter et profiter des joies de ce lieu de renommé internationale. Il décida donc de réellement profiter de cette journée de congés. Ses finances s’étaient enfin stabilisées, il avait trouvé un logement décent quoi que pas très grand – mais de toute façon il n’y passait pas ses journées – alors pour une fois il pouvait passer son jour de congés comme un vrai jour de congés. Une matinée sur la plage, quelques instants de baignade, une glace, des tacos le midi et balade en centre-ville l’après-midi. Quoi de mieux pour un prince de dix-huit ans ? C’est lors de cette balade dans sa nouvelle ville que la vie du prince prit un nouveau tournant. Sans réellement réfléchir, il poussa la porte d’un centre de recrutement. Deux heures plus tard il en sortit avec un dossier à la main.

« Réfléchis et ramène-moi le dossier quand tu seras sûr de ton choix. » Les mots du recruteur étaient clairs et Lewellyn rentra donc chez lui pour réfléchir. Enfin, la réflexion était faite. Ni lui, ni qui que ce soit pourrait réellement savoir d’où est sorti cette envie de s’engager. Toujours est-il que la semaine suivante il se présenta à nouveau au bureau du sergent, dossier remplit et prêt à signer. Notre prince a finalement finit par suivre la voie de son père, le roi, et à dix-huit ans il fait partit de la marine de guerre des États-Unis.

Très rapidement notre petit prince se fit une place au sein de sa nouvelle famille. Il passa seulement quelques mois en tant que simple soldat de la NAVY avant d’intégrer les SEAL, prestigieuses forces spéciales d’opérations maritimes. Un honneur pour ce jeune homme qui n’a toujours que souhaité trouver sa place dans le monde. Le voilà qui l’avait enfin trouvé et il ne regrettait en rien sa décision d’être parti du Royaume Uni. Cependant il n’avait presque pas gardé de contact avec sa famille. En quatre ans les communications consistaient en des appels ou des mails pour donner de rapides nouvelles. La première communication après son départ fut lorsqu’il leur annonça qu’il s’était engagé. Mais cela fut rapide et succins comme tous les autres moments où un genre de communication était établit entre eux. Notre famille royale n’était plus aussi soudée qu’avant, même si elle ne l’avait jamais été du point de vue de notre petit prince désormais devenu grand.

Chapter 3: The first recipe for happiness is to avoid too lengthy meditation on the past
En partant à dix-huit ans, ce jeune homme originaire d’Ecosse avait voulu couper les ponts afin de repartir à zéro. Il avait réussi, c’est le moins que l’on puisse dire. Est-ce à ce moment que son conte de fées allait commencer ? Oui, il était heureux. Il avait une famille et pouvait faire confiance à chacun de ses membres. Personne n’était laissé à l’écart, et il avait même un poste très important. En peu de temps il grimpa les échelons. L’envie de se prouver et de montrer à tout le monde qu’il en valait la peine l’aida très probablement. A vingt-deux ans, notre petit prince au prénom signifiant « comme un lion » était Commandant chez les SEAL. Un grade lui donnant de nombreuses responsabilités. Un vrai exploit pour quelqu’un de son âge. Sa vie entière était inscrite et il se voyait finir ses jours aux Etats-Unis, parmi les siens, parmi cette famille qu’il avait choisis.

Mais c’est sans compter sur le destin. Oui, dans un conte de fée, le destin a toujours son mot à dire et il n’avait pas oublié notre petit prince fuyard. Ce fut en plein mois de Juillet que celui-ci se prononça. « Lieutenant MacNeil. Vous êtes demandé à la grille. Il y a quelqu’un pour vous. » Notre prince rangea les dossiers qu’il était en train de remplir puis se leva et se vit accompagné par le premier maître qui venait de lui apporter la nouvelle. Quelqu’un à la grille ? Qui est-ce que cela pouvait être ? Arrivé à l’endroit indiqué par le premier maître, Llewellyn MacNeil eu la plus grosse surprise qu’il n’ait jamais eu depuis qu’on lui avait remis l’insigne de Lieutenant. « Mais qu'est-ce que tu fous là ? » s’écria le jeune homme en voyant qui l’attendait. « Bah je suis venu te voir ! Tu me manques grand frère ! » Gavin, le second prince de la famille était de retour tel un chevalier à la recherche de sa demoiselle en détresse.

Le passé finit toujours par rattraper le fuyard et prince Llewellyn ne faisait pas exception à la règle. Un passé qu’il avait tant cherché à enfouir et qui refaisait surface avec la venue de ce petit frère pourtant si peu désiré par notre prince. Un petit frère qui avait toujours admiré le jeune homme sur lequel se centre notre histoire. Un petit frère qui n’avait alors que seize ans et était parti du cocon familial sans prévenir ses parents, un peu comme l’avait fait Llewellyn quatre années plus tôt. Par souci de conscience, notre prince décida de raccompagner son petit frère au Pays de Galles.

Bien sûr le retour en Europe ne se fit pas immédiatement. Gavin n’avait pas fait tout ce chemin pour repartir à peine arrivé. Llewellyn prit quelques jours de congés et les deux frères rattrapèrent le temps perdu en visitant la ville de Los Angeles. Y passèrent les quartiers de Beverly Hills, de Malibu et même Downtown Los Angeles. Et dans tout cela, le Hollywood Boulevard, le Hollywood Sign et même le Parc Universal Studios. Les lieux incontournables lorsque l’on vient dans cette ville. Ce furent d’ailleurs des journées très remplies et ils ne virent pas le temps passer. On avait presque l’impression qu’ils ne s’étaient jamais quittés. Quatre années étaient passées mais le lien s’était recréé en quelques heures.

Le retour de nos deux princes au Pays de Galles ne fut pas de tout repos. Tout d’abord, Gavin se prit une bonne réprimande pour être parti sans prévenir qui que ce soit. Il faut comprendre les parents aussi. Leur premier enfant était parti quatre ans plus tôt et n’avait pas donné de nouvelles, voir leur second fils partir ainsi leur fit revivre un épisode qui n’avait pas été des plus agréables pour eux. Même si l’éloignement avait été nécessaire pour prince Llewellyn, le roi et sa femme avaient été déboussolés et même s’ils l’avaient accepté je ne pense pas qu’ils s’en soient réellement remit. Une fois la réprimande passée, se furent les retrouvailles. Le fils aîné était de retour dans la famille. Grand repas en famille et grande fête entre amis furent au programme. De quoi mettre bien mal à l’aise notre jeune prince. La raison de son départ avait été le manque d’attention de son père et de sa belle-mère. Aujourd’hui il se rendait compte que ce n’était peut-être qu’imagination de sa part.

Le prince, centre de notre histoire, a désormais un métier dans lequel il réussit plus que bien, un métier qui lui apporte une famille qu’il a choisi, et après ce dernier été il a retrouvé sa famille de sang. Tout le prédestinait à pouvoir continuer de vivre sa vie en paix. Le travail à Los Angeles, les missions régulières, puis les retours à Cardiff pendant les permissions – celles qui étaient suffisamment longues – afin de passer un peu de temps avec sa famille. Une petite routine s’était installée. La famille était toujours inquiète quand elle n’avait pas de nouvelles de leur prince américain – la peur qu’il ait à nouveau décidé de prendre ses distances n’était jamais bien loin – mais Llewellyn finissait toujours par appeler ou envoyer un mail rien que pour dire qu’il était vivant. Parlant de vivre, on peut dire que la peur était encore pire pour la famille lorsque le jeune militaire partait en mission. Ils savaient désormais qu’il faisait partie des SEAL et tout le monde sait que leur missions ne sont pas les plus simples ni les moins dangereuses.

Durant toutes ses années de services, Llewellyn s’est retrouvé sur à peu près tous les terrains de conflits. Afghanistan, Irak, Liban, Syrie, Afrique. En fait tous les endroits auxquels vous pouvez penser et tous ceux auxquels vous ne pensez pas, il y a été. Sauf que ça personne ne le sait. A part lui, son équipe et ses chefs, personne ne sait ce qu’il fait ni où il va. C’est peut-être ce qui est le plus dur pour la famille. Surtout qu’il peut partir pendant 6 mois et ne donner aucune nouvelle parce que la mission ne le permet pas. Heureusement ils savent ce que c’est que d’être militaire – notre roi étant lui-même Général – mais ce n’est pas pour autant que cela rend les choses faciles.

Chapter 4: Continuous effort – not strength or intelligence – is the key to unlocking our true potential
A vingt-deux ans, Llewellyn Kendrew MacNeil était déjà Lieutenant chez les NAVY SEAL, un exploit. Petit prince très talentueux dans son domaine, n’ayant pas peur des responsabilités, travaillant parfaitement en équipe. Le genre d’élément que tout régiment aimerait avoir dans ses rangs. Los Angeles ne voulait d’ailleurs pas le laisser partir, et heureusement pour eux Lieutenant MacNeil ne voulait pas partir. Enfin ce n’est pas de cela que je souhaite vous parler. Afin de comprendre un peu plus qui est ce jeune prince autour de qui notre histoire se base, il est nécessaire de parler de cette partie de sa vie. Rien de bien extravagant n’eut lieu pendant toutes ces années. A vrai dire, la routine s’était installée et elle se déroulait sans grand souci. Non l’important c’est la façon dont notre jeune prince a évolué au sein de l’armée. En effet, à vingt-deux ans il était Lieutenant, mais il ne s’arrêta pas là. A vingt-quatre ans on lui remettait le grade de Lieutenant Commander et à vingt-sept ans il était Commandant.

Un coup de fil, voilà comment il a partagé ce moment avec sa famille. Celle-ci aurait aimé qu’il rentre quelques semaines afin de fêter cela dignement – tout le monde comprenait à quel point notre prince avait réussi sa vie – mais les choses n’ont pas pu se passer ainsi. Llewellyn fut presque aussitôt appelé pour une mission. Une année d’infiltration avec son meilleur ami, voilà la mission. Infiltration signifie danger extrême et aucun contact avec l’extérieur. Surement pas facile pour la famille qui n’avait aucune nouvelle – à part les chefs qui leur disaient juste que tout allait bien – mais encore moins facile pour Llew et Andrew qui risquaient leurs vies chaque jour. Andrew, autrement appelé Booker par toute la famille militaire. Notre prince et lui étaient rapidement devenus inséparables. Il était donc logique qu’ils se retrouvent à faire cette mission d’infiltration ensemble. Une année entière s’est donc écoulée pendant laquelle notre prince et son meilleur ami firent le nécessaire pour obtenir des informations sur un groupe de terroristes des plus dangereux pour les États-Unis.

Mission réussie, les voilà tout deux de retour à la base avec deux mois entiers de permission. Le retour à la vie civile n’est jamais facile mais après une année entière d’infiltration c’est encore plus difficile pour nos chers militaires, Booker et MacNeil. Pendant de longues semaines les cauchemars envahissent leurs nuits et les sursauts au moindre bruit envahissent leurs journées. C’est au bout de trois semaines que le prince retourne voir sa famille, il est plus serein et réussit à y rester un mois sans épisodes de panique. Cette fois-ci le roi et sa femme étaient de retour à Cardiff. En effet, depuis que Prince Gavin avait atteint la majorité, la reine suivait son mari en déplacement mais cette fois-ci tout le monde se retrouva au Pays de Galles, dans la maison familiale.

Fin de permission, retour à la base. Quelques mois sans rien de bien passionnant. La simple rédaction de rapports suite à leur année d’infiltration. Seulement, mauvaise nouvelle. Nos deux militaires doivent y retourner. Réseau pas entièrement démantelé, manque d’informations, bref les voilà parti pour une deuxième infiltration. Mêmes dangers, mêmes difficultés pour la famille et notre prince. Tout s’annonçait bien jusqu’au jour où tout fut chamboulé. Les deux infiltrés prenaient plus de risques, il fallait qu’ils aient des résultats et même si des fois les risques payaient, à un moment ce fut fatal. Embuscade. Leur couverture avait été grillée. De cette embuscade, notre prince fut le seul survivant. Booker, son meilleur ami, était décédé, mais Llewellyn était blessé et gravement.

Rapatriement en Allemagne pour commencer. Prince Llewellyn avait déjà fait de nombreux séjours à l’hôpital. Ce n’est pas rare qu’un militaire soit blessé. A vrai dire c’est presque obligatoire si on demande au Commandant MacNeil. Selon lui, les blessures montrent que l’on est un bon militaire. Et un bon militaire c’est quelqu’un qui va sur le terrain et non pas quelqu’un qui est coincé derrière un bureau. Du coup, il a eu de nombreuses blessures et il a aujourd’hui les cicatrices qui le prouvent. Seulement ce séjour à l’hôpital ne fut pas comme les autres. Non, il était plus long et incertain. Notre prince si innocent il y a encore quelques années, notre prince qui avait quitté le cocon pour trouver sa place dans le monde, notre prince aujourd’hui entre la vie et la mort. Blessé à l’épaule, à la cuisse et au ventre, il était plus que chanceux mais ce n’était pas pour autant qu’il était sorti d’affaire.

Après plusieurs jours en Allemagne, il put être déplacé et rapatrié aux Etats-Unis. Il resta encore quelques semaines en observations à l’hôpital militaire de Los Angeles. Aucune famille ne vint lui rendre visite mais c’était son choix. A peine avait-il été rapatrié en Allemagne qu’il avait demandé à ce que personne ne soit contacté. Notre prince avait décidé d’être celui qui annoncerait la nouvelle – ou celui qui cacherait les évènements à sa famille d’ailleurs – car il ne voulait pas les inquiéter. Ce ne fut probablement pas la meilleure idée qu’il ait eu de sa vie mais il en avait décidé ainsi et les médecins ne pouvaient pas le contredire. C’est donc ainsi qu’il se retrouva à Los Angeles sans que personne – autre que sa famille militaire – ne sache qu’il était rentré.

Chapter 5: If you’re going through hell … keep going
Les premiers jours furent plus que difficiles. A son dernier retour déjà ça n’avait pas été simple mais aujourd’hui … Aujourd’hui il n’avait plus son meilleur ami. La tristesse l’envahissait, les crises dictaient ses journées, les cauchemars dictaient ses nuits, il se réveillait en sueur et paniqué après avoir revu la scène de leur embuscade. Il était atteint du syndrome de stress post-traumatique mais qui ose réellement l’avouer ? Pas notre prince, c’est certain. Lorsqu’il sortit de l’hôpital, il resta enfermé chez lui chaque heures du jour et de la nuit jusqu’au jour où l’un de ses homme vint le voir. Que s’est-il passé ce jour-là ? Personne ne le sait à part les deux concernés. Toujours est-il que ce fut comme une claque pour Prince Llewellyn qui, d’un coup, décida de retourner au Royaume-Uni.

Il n’avait pas repris contact avec sa famille depuis son départ et ne savait donc pas où ils étaient. Il fit un premier passage au Pays de Galles, dans cette maison où il avait passé son enfance. Personne. Le roi et la reine devaient être en déplacement. Il y resta tout de même quelques jours pour se reposer. Il restait blessé et les mouvements lui demandaient beaucoup d’efforts. Prochain arrêt : Londres. C’était là qu’enseignait son petit frère depuis qu’il avait obtenu son diplôme et il voulait le revoir. Il fallait qu’il le revoie, il en avait besoin. Depuis leurs retrouvailles, ils étaient devenus très proches et en ce moment de tristesse constante, le prince avait besoin du réconfort de son petit frère qui avait toujours été doué pour remonter le moral. Arrivé devant la porte de son appartement, Llewellyn sonne mais aucune réponse. Etrange étant donné que c’était un samedi mais après tout, un prince ne donnant pas de nouvelles ne peut pas espérer que son frère soit présent le jour où il revient sans prévenir.

Alors qu’il redescendait les escaliers de l’immeuble en se demandant ce qu’il allait faire maintenant qu’il était à Londres – ville qu’il ne connaissait absolument pas – notre prince se retrouva au sol, en position du fœtus, remplit de douleur. Quelques minutes pour que la douleur passe et il se releva. Sa destination suivante était toute définit. Il allait visiter l’hôpital Londonien. Une fois là-bas il fut rapidement accepté en soin intensifs. Apparemment il y avait un souci avec la cicatrice de son ventre et il devait rester en observation, allongé. C’est ce jour-là qu’il apprit une nouvelle des plus choquantes lorsqu’une infirmière vint le voir pour contrôler sa tension et lui faire une prise de sang.

« Vous n’auriez pas un frère Mr. MacNeil ? » demanda-t-elle au prince après les formalités de salutation. « Si, pourquoi ? Et je t'ai dit de m’appeler Llew ! » répondit-il. Cette infirmière était une des rares que notre prince appréciait. Il aimait quand elle venait car elle en profitait pour discuter. En plus de cela elle était mignonne, il fallait bien l’avouer. « Pardon » dit-elle toute gênée. « C’est juste que l’on a un Gavin MacNeil dans un service et je me demandais s’il était de votre … ta famille. » Elle venait de finir la prise de sang et Llew n’ayant rien dit, elle leva les yeux vers lui pour voir sa tête et vit son air choqué. « Qu’est-ce que j’ai dit ? » « Vous êtes sûr que c’est bien Gavin MacNeil ? Gavin Elijah MacNeil ? » « Oui, c’est bien ça. Tu le connais donc ? » Le choc pouvait alors se lire sur le visage de notre prince. Son petit frère Gavin était à l’hôpital. Voilà pourquoi personne ne répondait à l’appartement. « Bien sûr que je le connais. C’est bien mon petit frère ! Mais … mais … Je ne savais pas qu’il était ici ! » L’infirmière laissa alors Commandant MacNeil seul sous le choc, devant elle-même retourner au travail et s’en probablement à vie de lui avoir dit cela de cette manière. La pauvre … comment pouvait-elle savoir qu’il n’était pas au courant ?

Chapter 6: Accept what you can’t change … Change what you can’t accept …
S’en suit une recherche intensive du numéro de chambre de son petit frère. Bon la recherche ne fut pas bien compliquée, une demande à l’infirmière et notre prince avait le numéro en question. A vrai dire ce qui était plus compliqué c’était de se déplacer pour aller voir son petit frère. Il était tout de même toujours blessé. Llew n’y croyait pas jusqu’au moment où il se retrouva face à son petit frère, allongé sur son lit d’hôpital et branché de tous les côtés. La suite ce fut une succession de révélations pour les deux princes. L’un expliquant sa maladie, l’autre expliquant le résultat de sa mission. L’un expliquant sa rupture avec Eowyn, l’autre expliquant la mort d’Andrew. Llew n’avait jamais rencontré Eowyn et Gav n’avait jamais rencontré Andrew mais tout deux savaient que ces personnes étaient importantes pour leur frère. L’ambiance n’était pas au beau fixe ça je peux vous l’assurer mais ils étaient ensemble et à vrai dire, c’était tout ce qui comptait à cet instant.

Les mois suivants, Llewellyn se remettait progressivement de ses blessures et il restait aux côtés de son frère chaque jour. Leurs parents n’étaient pas au courant de ce qu’il s’était passé. Gavin n’avait pas voulu leur dire et Llew respectait son choix mais ce n’est pas pour autant qu’il allait le laisser seul face à cette épreuve. Loin de lui cette idée. Le prince Llewellyn avait même décidé de quitter le régiment. Ce n’était pas seulement pour son frère, il ne se voyait pas y retourner avec tout ce qui s’était passé. Ses cadres avaient accepté cela comme un congé prolongé. A vrai dire, je pense qu’ils espéraient que le Commandant revienne vers eux une fois le moment de crise passé. Commandant MacNeil était l’un de leurs meilleurs éléments, ils ne pouvaient pas lui dire au revoir aussi facilement. Seulement, dans la tête de notre prince c’était tout décidé. Il ne partirait pas de Londres de sitôt. Y faire quoi ? Très bonne question ! Il savait simplement qu’il voulait rester auprès de son frère.

Il est assis dans la salle d’attente, attendant que l’une des nombreuses opérations de Gavin se finisse, lorsqu’une femme vient lui parler. Elle est accompagnée de deux autres personnes. « Commandant MacNeil ? » Elle a un uniforme qui est inconnu à notre militaire de la NAVY. Un uniforme militaire sans aucun doute, et les deux accompagnateurs portent des M16 a leurs bras. Cependant la tenue noire avec un béret rouge lui est entièrement inconnue. « Et vous êtes ? » « Capitaine Layton, UNified Intelligence Task force » lui dit-elle avec un salut. Accompagné du salut de ses collègues.

UNIT ? Tout le monde en a entendu parler ! Même aux États-Unis. Ils sont partout et chez nous on les prend pour des fous. Ils prennent en charge les choses soi-disant surnaturelles. Peu de militaires y croient et surtout pas un fidèle tel que le Commandant MacNeil. Sauf qu’ils sont là, avec leur uniforme inconnu aux yeux de notre prince et leur dégaine étrange. Notre prince ne répond pas au salut. Il se lève et se met à marcher. Ce n’est pas le moment de lui faire des blagues, pas avec son frère en salle d’opération. « Commandant ! » Llewellyn se retourne de manière assez sèche. « Quoi ? » « Je viens vous proposer un poste. » Il la regarde avec de grands yeux. « Un poste ? Chez UNIT ? Non mais vous êtes sérieuse là ? » « Très sérieuse Commandant. Vous seriez un très bon asset. » « Me prenez pas pour un idiot ! Vous croyez franchement que c’est le moment de me faire une blague comme ça ? » Et c’est à ce moment-là que notre prince aperçoit le médecin de son frère. Il se dirige vers celui-ci, laissant le trio sur place, sans réponse. A son retour, ils étaient partis et Llew ne l’avait même pas remarqué.

L’opération de Gavin s’était très bien déroulée. Aucune complication – ou alors les médecins ne voulaient simplement pas le dire à Llew – et les choses devraient apparemment mieux se passer d’ici-là. A son réveil, notre prince était au chevet de son petit frère, heureux de le voir se réveiller. Quelques semaines passèrent et Gavin put sortir de l’hôpital. Apparemment il allait vraiment mieux mais Llewellyn ne voulait pas le laisser seul tout de suite. Heureusement son petit frère avait une chambre d’ami dans son appartement et il s’y installa donc. Au grand dam de Gavin puisqu’il se retrouvait avec un grand frère surprotecteur mais comment le refuser, hein ? Il devait être ravi d’avoir celui-ci à ses côtés puisqu’ils avaient été si loin l’un de l’autre pendant tant d’années.

D’ailleurs à son réveil, notre prince avait parlé à son petit frère de la venue des trois personnes en uniforme étrange, prétendant être de UNIT. Gavin avait immédiatement réagi et presque enguirlandé son frère de ne pas avoir accepté le poste. « Je ne peux pas reprendre un boulot tout de suite ! T’as plus besoin de moi que n’importe quelle institution étrange ! » Voilà la réponse de Llewellyn. Pas besoin de vous dire que Gavin n’avait pas très bien réagi, poussant son frère à accepter le poste mais de toute façon c’était trop tard selon notre prince. « Ils m’ont demandé une fois et j’ai refusé, ils ne reviendront pas trente-six mille fois vers moi. Ce n’est pas grave, je trouverais autre chose. » Très loin de lui l’idée qu’ils ne reviennent un jour lui proposer le poste à nouveau. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se mit à chercher des boulots d’agents de sécurité à droite et à gauche. Des petits boulots pouvant lui permettre de le nourrir lui ainsi que son frère ce qui aurait permis à Gavin de ne pas reprendre le boulot tout de suite. C’était bien essayé mais ce dernier reprit presque aussitôt après sa sortie d’hôpital. Notre prince n’a jamais réussi à l’en dissuadé. Aussi têtu que son frère celui-là.

Et un jour, alors qu’il faisait la sécurité pour un centre commercial, il revit trois personnes dans cet uniforme noir avec le béret rouge sur la tête. « Commandant MacNeil ! » dit-elle en saluant notre prince une fois face à lui. C’était la même femme qui était venue le voir à l’hôpital plusieurs mois plus tôt. Llewellyn ne répondit pas au salut et ne fit qu’attendre la suite. Il était au boulot et devait tout de même rester attentif. « Commandant … » Notre prince se mit à courir après un homme qui venait de passer le portillon après avoir bipé. Vérification du sac, trouvaille d’objets volés, arrestation. Tout cela prit un peu de temps et la Lieutenant était toujours là. « Pas mal votre nouveau boulot Commandant. » dit-elle lorsqu’il revient vers elle. « Ça paye les factures. » répondit-il froidement. Était-elle simplement là pour critiquer le devenir d’un militaire décoré ? « Je peux vous proposer mieux. » Elle fit une pause et notre prince la regarda d’un air intrigué. Sa réaction n’était pas du tout la même qu’à leur dernière rencontre. Aujourd’hui son petit frère allait mieux, il avait repris son travail et même si notre prince ne voulait pas le quitter en partant à l’autre bout de la Terre, il pouvait tout de même reprendre sa vie en main. « Je peux vous proposer un travail qui paye mieux et en plus beaucoup plus intéressant. » continua la Lieutenant. « Allez-y. Je vous écoute. » C’était la deuxième fois que UNIT venait pour recruter notre prince et ce fut la dernière. Commandant Llewellyn Kendrew MacNeil faisait désormais partie de cette institution secrète appelé UNIT.

Chapter 7: Life always offers you a second chance … It’s called tomorrow …
Je pense qu’il est inutile de vous dire que ce fut une surprise immense pour notre prince que de découvrir que les extraterrestres existent réellement, que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Oui, beaucoup d’évènements sont survenus et ont montré que les humains ne sont pas seuls mais on se voile toujours la face jusqu’à ce qu’on se retrouve face à la vérité, non ? Pour notre prince, ça a été le cas. Le jour où il se retrouva, pour la première fois, face à quelqu’un venant d’un autre monde, les sentiments se mélangèrent pour lui. Choc, peur – et c’est peu dire pour notre militaire –,  fascination, intérêt. Au final c’était devenu son boulot et cela devint rapidement naturel.

Etant donné son grade, Commandant MacNeil se retrouva avec un poste important. Ne voulant cependant pas quitter le terrain pour rester derrière un bureau, il avait à sa charge tout un ensemble d’équipe et était souvent le plus haut gradé sur les scènes de crime. Basé à Londres, il pouvait garder un œil sur son petit frère mais il n’était pas rare qu’il se voit voyager dans tout le Royaume-Uni ou même parfois dans d’autres pays du monde – l’avantage d’être bien vu par l’armée américaine – mais il revenait toujours non loin de Gavin. Malgré la fin de sa maladie et le fait que les docteurs disent qu’il est entièrement guéri, notre prince n’a jamais eu confiance et continuait probablement de trop protéger son petit frère.

Enfin trop protéger … Prince Llewellyn vous dira le contraire surtout après un évènement en particulier. Au jour, ils reçoivent un appel disant que des extraterrestres étranges attaquent une école. Bien sûr, notre ex-NAVY SEAL se rend sur les lieux avec toute son équipe. Révélation : c’est l’école où enseigne son petit frère et ce n’est malheureusement pas un de ses jours de congés. Ils pénètrent dans l’enceinte et c’est là que notre prince remarque Professeur Gavin en train de contenir les sales monstres. « Gavin ?! » « Llew ?! » Oui au final ce fut un peu la révélation pour les deux. Gavin réalisa ce que son frère faisait de ses journées, et Llewellyn réalisa que son petit frère lui ressemblait plus qu’il ne le pensait.

S’en suivit beaucoup d’explications de la part de notre prince – fallait bien qu’il explique son travail – et ensuite une demande de Gavin d’intégrer UNIT. Bien sûr la première réaction de notre prince fut radicale. « Non mais t’es fou ! C’est bien trop dangereux pour toi ! » Puis petit à petit son avis se mit à changer. En même temps, au boulot il entendait parler du jeune professeur qui avait contenu les extraterrestres tout seul. Alors un jour il s’adressa à l’un de ses chefs et lui parla de son petit frère qui voulait s’engager. Etonnement – non en fait pas vraiment – le Général accepta sans réfléchir. La seule exigence de notre prince était que son petit frère soit sous ses ordres. C’est ainsi que Gavin Elijah MacNeil se retrouva sous les ordres de son grand frère à UNIT.

Voilà leur vie aujourd’hui. Les deux frères – l’ancien SEAL et l’ancien professeur – qui protègent le monde contre les menaces extraterrestres qui se font de plus en plus fréquentes.

Epilogue: Every real story is a never ending story …
Les contes de fées n’existent pas mais ils peuvent s’en rapprocher. Parfois, à certains moments de notre vie, le bonheur est tellement immense qu’on se met à y croire à nouveau – quel que soit notre âge – puis on redescend vite sur Terre. Un choc, un trauma, une déception amoureuse, c’est la fin du conte de fées. La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort et chaque jour il faut aller de l’avant. C’était l’histoire du petit prince Llewellyn Kendrew MacNeil. Elle ne fait que commencer, la suite est à venir.
Code by Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Vashti Stella Winslow
La fille qui voulait vivre ses rêves

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 07/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 572
Localisation : Londres et Oxford... Et Foley

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:12

OMG! le beau - Alex- Llewellyn! Bienvenue et... OMG bis, la fiche, elle sera lue une autre fois xd
(mais je sais qui se cache en vrai derrière... Hein papounet ^^)

_________________

«J'n'ai pas choisi de l'être
Et c'est là l'Innamoramento
L'amour, la mort peut-être
Et suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à tout
Et c'est là l'Innamoramento
Tout son être s'impose à nous
Trouver enfin peut-être un écho... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:14

Re-bienvenu mon pote  houlaaaa 
J'ai rien d'autre à dire, tchuss !!
Et sinon, t'as mis des tartines sur ta fiche, c'est pire que de l'inspiration ça, c'est ce que j'appel une illumination mdr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:18

Rebienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Rookie
Prison Guardian, Keeper of Hell, I am the FerryMan

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 01/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 617

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:22

Mon vieux, tu m'éclates Razz

Finalement, ça passait bien en un message face

_________________
L'amour est partout, ainsi que la mort de l'amour. Ainsi que le temps, qui est façonné à partir d'histoires d'amour et de mort. La mort et le temps, je les acceptes et les reconnais. Mais, qu'est-ce que l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:25

Vashti Stella Winslow a écrit:
OMG! le beau - Alex- Llewellyn! Bienvenue et... OMG bis, la fiche, elle sera lue une autre fois xd
(mais je sais qui se cache en vrai derrière... Hein papounet ^^)

Merci merci ma Titi !!!  bisou  bisou 

The Madman a écrit:
Re-bienvenu mon pote  houlaaaa 
J'ai rien d'autre à dire, tchuss !!
Et sinon, t'as mis des tartines sur ta fiche, c'est pire que de l'inspiration ça, c'est ce que j'appel une illumination mdr

Merci le fou !!  dance 
Et je peux t'assurer que ça m'a mit un bon bout de temps pour la faire ... Enfin pas tant que ça mais quand on voit que j'ai toutes mes journées de libres ... ça m'a mit du temps !  mignon 

Sophia H. Grant a écrit:
Rebienvenue ici

Merci merci ! Very Happy

Rookie a écrit:
Mon vieux, tu m'éclates Razz

Finalement, ça passait bien en un message face

Mouahaha je m'éclates aussi
Ouais c'est passé en un message ! Heureusement ! J'aurais eu l'air trop con si j'avais dû faire deux posts rien que pour l'histoire quoi  papy 
Revenir en haut Aller en bas
Mystery
Pandore a ouvert sa boîte

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 12/04/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 816

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:31


Félicitations !





Rebienvenue parmi nous  pompom 
Allez j'ai lu plus ou moins en diagonales et grandes lignes les plus importantes. Tout me parrait bon donc je te valide et en cadeau tu as le droit au blabla habituel  rigole 



Tu as gagné une place sur Terre !


Bravo, tu es validé ! Tu peux donc explorer l'univers de Gallifrey Never Dies en tout tranquillité ! Je vais t'aider un petit peu: tu peux aller demander ton habitation par ici, dans les demandes d'habitation. Tu peux aussi demander un lieux spécifique pour y faire évoluer ton personnage dans le sujet prévu à cet effet . Tu peux également aller demander ton rang personnalisé dans cette section.

N'oublies pas, pour bien s'intégrer, il faut des amis, nous t'invitons donc à aller créer ta Fiche de Lien ! Tu peux aussi contribuer à la création d'un groupe ou d'une organisation, ou juste en intégré une par ici. Toute la zone RP t'es également ouverte, bien que tu reste limité, dans ton cas, à actuelle.
N'hésite pas à nous contacter en cas de question et, encore une fois, bienvenue !

_________________
Il y avait dans la maison de Zeus, deux jarres, l'une enfermant les biens, l'autre les maux (...) les dieux lui donna un nom et l'appela Pandore, parce que chacun des habitants de l'Olympe lui avait fait un présent pour la rendre funeste aux hommes industrieux
Pandora's box
Revenir en haut Aller en bas
Vashti Stella Winslow
La fille qui voulait vivre ses rêves

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 07/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 572
Localisation : Londres et Oxford... Et Foley

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:33

ça c'est de la validation express! xd

_________________

«J'n'ai pas choisi de l'être
Et c'est là l'Innamoramento
L'amour, la mort peut-être
Et suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à tout
Et c'est là l'Innamoramento
Tout son être s'impose à nous
Trouver enfin peut-être un écho... »
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:38

Wouhou tu gère comme toujours Myst' !  houlaaaa 
Merci  jteviole 

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:46

Rebienvenue Amélie !
Je le dis et le répète, respect ! Et puis ta fiche est vraiment géniale, il promet le prince Llew  please please houlaaaa 
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 21:53

Merci Marine !!!! pompom pompom
caliiin 

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 22:16

Woohoooo t'as fait ton DC !!! Canon face
Re-bienvenue, du coup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 22:18

Vouiiiiiii Very Happy Ca fait un bail que je travaille dessus Razz
Merci bien Gen' !!!  mignon 

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 22:37

Re-bienvenue ! Very Happy.
Et Alex est un trèèèèès bon choix ! Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 22:40

Merciiiiiiii Alwena !!!
 houlaaaa 

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Lun 2 Juin - 23:43

Re-Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Mar 3 Juin - 7:55

Rewelcome Smile
Zat beau gosse et jolie fichette ~
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory Mar 3 Juin - 9:36

Merci à vous deux !!! Very Happy

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory

Revenir en haut Aller en bas
 

Llewellyn ☆ Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gallifrey never dies :: LE COMMENCEMENT  :: Présentations :: Fiches validées-