AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fantasy


avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 11/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 113

MessageSujet: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Mer 11 Juin - 22:44

Fantasy

La vie n'est qu'un perpétuel recommencement... Bien... On reprend!




The first time we met...


Hello Sweetie ! Si tu ne le sais pas je suis Fantasy, mais tu peux aussi m'appeler librement, c'est toi qui choisi. Actuellement j'ai 110 et je suis née il y a bien longtemps sur Gallifrey avant que la guerre ne la mette en pièce, pourtant, je me retrouve à toutes les époques. Je fais partie de la merveilleuse race des Seigneurs du Temps, alors tu devrais quand même faire attention à ton comportement avec moi, conseil d'ami. On me dit souvent que je ressemble à Emilia Jones, ce qui est plutôt une bonne chose. Dans la vie, je suis à la recherche de mon destin et de mon identité. Sinon, je suis une enfant, donc loin d'être casée. Voilà, tu connais à présent quelques petits trucs sur moi ! En passant, je voudrais remercier Google pour les différentes ressources de cette fiche !
I've a lot of feelings...


«Vous parler de moi? Voilà bien quelque chose de compliqué. J'ai l'impression que tant de choses ont changé. Je suis emplie de ce trop plein d'énergie qui me représentait tant avant d'aller à l'Academy. Mais je suis aussi totalement chamboulée. Il demeure en moi des bribes de conviction et de détermination presque adulte. Mais mon nouveau corps a adopté aussi un nouveau caractère qui a tendance à me perturber. J'ai tendance à m'énerver facilement, à pleurer parfois. Mais bon... Et attention, ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit, je ne suis pas non plus une pleureuse professionnelle. C'est juste que les émotions me semblent beaucoup plus puissantes dans ce nouveau corps. Il m'arrive même parfois d'avoir la sensation de ne plus être que l'ombre de moi-même... Mais en fait, je ne suis plus que la moitié de moi-même, c'est tout. Il me faut réapprendre certaines choses tellement basiques que cela en devient frustrant. Comme monter sur une chaise pour attraper les objets ou, pire, être considérée comme quelqu'un qui ne comprend pas grand chose. Ce n'est pas parce que j'ai l'apparence d'une enfant que j'en suis une... Et pire, ce n'est pas parce que j'ai l’apparence d'une enfant que je suis stupide et ignare. Même à l'âge que je semble avoir, lorsque j'avais réellement dix ans, on ne me parlait pas comme certaines personnes le font maintenant.

Je connais pourtant beaucoup plus de choses de la vie que la plupart des gens dans cet univers. On peut même dire que ces dernières années m'ont transformé en quelqu'un que je ne pensais pas être. Ou plutôt que je n'admettais pas être. Le courage me manquait peut-être mais me retrouver face au fait établi m'a obligé de reconnaître que je n'en était pas dépourvue je n'en suis pas dépourvue, pour avoir osé me lancer dans la résistance alors qu'il aurait été tellement simple de me cacher avec les autres jeune membres de l'Academy. Une rumeur filtrait dans la résistance disant que les moins de 150 ans n'avait qu'à chercher à protéger leur vie... J'ai décidé de prendre la voie la plus compliquée. Ces années m'ont aussi transformé en quelqu'un de plus taciturne. Je ne suis pas la seule a à voir connu ça et il arrive que cette facette ressorte quand je m'y attends le moins, même sous cette apparence.

Cependant, en y réfléchissant bien, retomber en enfance n'a pas que des inconvénients. Il m'arrive de parvenir à nouveau à m'extasier alors que la guerre m'avait fait perdre cette capacité. Je suis moins renfermée qu'avant, je dirais même que la solitude me pèse et que je rêve de rencontrer un maximum de gens. Ce n'est pas toujours évident de vivre seule au cœur de mon ami le Tardis sauveur.

Je suis beaucoup plus enjouée qu'avant. Tout dépend avec qui je me trouve. Et si j'ai perdu de ma force physique, mon intellect n'a en rien perdu durant ma régénération. Je suis un puits de science, je l'étais déjà durant mes années à l'Academy. Je mettais mes dons et mes connaissances au profit de mes amis moins performants. Je me devais de partager mes atouts... Et je le fais toujours!

Bref, je suis une petite fille surexcitée, souriante, enjouée, à qui il arrive de plonger parfois dans les souvenirs de son violent passé. Elle ne parvient pas toujours à y faire face avec facilité... Mais, en fin de compte, elle y parvient. Mon regard profond, fruit de longues années de formation suivies de dix années de violence continues, provoque souvent une réaction étrange chez les gens. Le contraste avec mon apparence "angélique" a tendance à effrayer. J'en ai bien conscience, mais qu'y puis-je?

Je suis un Dame du Temps, telle est la roulette russe de notre nature encline à la régénération. Je suis moi, sans être tout à fait moi, je suis une jeune femme dans un corps d'enfant, mon esprit se confronte sans cesse à la violence de mon passé, tout en se devant d'espérer un futur meilleur, et accepter la solitude du présent. En fin de compte, mon nouveau caractère semble le mieux adapté pour faire face à ce qui m'arrive!

Je garde en moi l'espoir de retrouver ceux qui me manque tant, que je n'ai pas revu depuis si longtemps...

En fin de compte le schisme avait raison à mon propos... Je suis Fantasy, plus que jamais! Même si j'ai repoussé l'échéance de suivre ce qu'il prévoyait pour moi... Non... C'était exactement ce qu'il avait prévu pour moi! Je le sais à présent!

Et, oh oui,une dernière chose, mon nouveau corps a m'a fait découvrir mon plus gros défaut... La gourmandise! Entre des bonbons ou un sort... Trick or Treat... Je n'ai pas su choisir... J'ai pris les deux et j'en suis parfaitement heureuse.
 »

Who are you ?


Derrière ce fabuleux personnage, je suis Missfantasy et j'ai 29 ans. Si vous voulez vous décrire en quelques mots, n'hésitez pas !J'ai découvert ce forum en cherchant... Mauvaise réponse ^^ Merci mon Rookie pour m'avoir fait découvrir ce paradis. Honnêtement je le trouve Excellent puissance 10.

Pour aider le staff :
Code:
<pris>■</pris> <bottin>Emilia Jones</bottin>  –  « Fantasy »
Code by Morrigan



Dernière édition par Fantasy le Jeu 12 Juin - 16:40, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fantasy


avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 11/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 113

MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Mer 11 Juin - 22:44


Tick Tock goes the clock ...



« Je ne sais pas vraiment où j'en suis, je ne sais pas vraiment ce qui vient de se passer. On m'en avait parlé, cela faisait partie des choses qu'on entendait, des choses qui nous faisaient peur et qui semblaient tellement lointaines... Je n'avais jamais imaginé le vivre de cette manière. Pourtant, me voilà, gisant dans une eau glacée. Je suis seule, j'ai froid... Et je ne suis plus vraiment moi.

Je ne suis plus la petite fille rousse qui a grandit pendant huit ans près de ses parents, passant ses jours à courir dans l'herbe rouge de notre belle planète. Je ne suis plus celle qui les a quittés pour faire face à ce que tout enfant de Gallifrey se doit d'affronter, l'Academy et ses tortures qu'on appelle formation. Je ne suis plus celle qui après avoir posé mon regard sur le schisme, a décidé de rejeter ce que celui-ci lui imposait – une rebelle pleine de détermination prête à s'attaquer aux dirigeants de sa propre société et à refuser ce que cette dernière se mettait en tête de lui imposer, un esprit libre voyageant et admirant l'univers avec des yeux d'enfant - pour devenir une étudiante modèle, volontaire et disciplinée. Je ne suis plus celle qui pendant près de cent années, a étudié consciencieusement pour devenir un digne représentant de la civilisation gallifreyenne, mettant volontairement de côté les images de son initiation. Je ne suis plus celle qui pendant des décennies années a eu pour seul secret celui de contacter son grand frère Rookie en cachette malgré les interdictions de l'Academy. Ni même celle qui lorsque la guerre a commencé, a décidé, malgré son jeune âge, de se plonger dans la résistance, ne pouvant accepter ce qui se passait... En y repensant, c'est à cet instant que ma destinée s'est ouverte devant moi... Mais je n'en avais aucunement conscience à ce moment-là.

Pendant plusieurs années, celle que je fus s'est démenée pour protéger sa planète. Elle parut à tous tellement différente de celle qu'elle avait été durant ses années à l'Academy que même son nom changea : d'Yllonia que ses parents lui avaient donné, elle devint Fantasy, la fille fantasque et pleine de fougue prête à déplacer des montagnes pour ses idées et ses amis.

Si les Daleks représentaient pour elle le pire ennemi, elle en était venue à détester le gouvernement gallifreyen en place qui n'agissait selon elle, et selon la résistance toute entière, que pour leur propre bénéfice, leur propre gloire, mais n'en avait que faire de la population de sa chère Gallifrey.

Et puis vint le jour qui me changea définitivement et à jamais. Une mission comme j'en avais déjà effectué beaucoup... Je devais remettre des documents importants à notre taupe au sein du gouvernement. Mon jeune âge, 110 ans, avait fait de moi la personne la plus apte pour ces missions. Mon apparence tranchait avec l'adolescente que j'étais à l'intérieur. Une belle et grande femme rousse, aux cheveux longs et lisses, tressés en une natte énorme. Mon cerveau était malléable, il était capable d'enregistrer beaucoup de données, mais il demeurait peu sensibles aux agressions psychiques de l'armée. Qui plus est, je possédais des capacités télépathiques assez puissantes. Bref, j'étais parfaite.

Pour cette rencontre, je devais passer par le musée. Le musée de notre culture... Notre culture qui partait en lambeaux... C'était là que je me devais faire un transfert de données... Je m'étais entourée dans une longue cape grise recouvrant mes vêtements de terrain. J'étais consciencieuse et silencieuse, concentrée sur l'objectif! Mais je fus repérée. Un escadron de Dalek comme il en évoluait partout sur la surface de notre planète bien aimée... Je vis mon contact me faire un signe effrayé, je le vis s'élever dans les airs dans un cri, touché par le rayon de nos ennemis. Puis une lueur dorée, qui s'estompa dans une deuxième détonation. Il était mort, tué en pleine régénération.

Les Daleks se dirigèrent alors vers la jeune femme rousse – moi – et la visèrent. Elle recula d'un pas, sa natte glissant soudain contre un cylindre métallique. Un Tardis ! Dans son apparence la plus basique.

Je ne pouvais plus reculer, les Daleks semblaient s'amuser, autant que des boites de métal sur roulettes puisse s'amuser. Puis le premier tira. Au même instant, la porte du Tardis s'ouvrit. Je tombais presque à la renverse, reculais de quelques pas sur un sol métallique... Mais une seconde détonation retentit, puis une troisième. La première me toucha en pleins cœurs. Je m'effondrais sur le sol froid du Tardis dans un gémissement de douleur. Le second tir frappa la console des commandes. Le vaisseau était éveillé, il luisait. Lui aussi gémit et la porte se referma.

Des étincelles jaillirent derrière moi, un cri étranglé sortit de ma gorge. J'étais en train de mourir et je le savais.

« J'suis trop jeune pour mourir ! » Dis-je dans un sanglot.

Ce furent mes derniers mots. Trop jeune pour me régénérer. Ce n'était pas normal. Ça n'arrivait jamais. C'est ce qu'on nous disait... Enfin, plus depuis le début de la guerre mais... Mon cerveau était trop embrumé pour réfléchir. Je ressentis toute la douleur de nos morts. Je rejetais toute cette guerre, toute cette violence, tout ce mal... J'eus soudain envie de ne plus être celle que j'étais... Celle qui souffrait... Et fermant les yeux, j'eus une vision de mon enfance, pieds nus dans l'herbe rouge... Puis ce fut fini.

Une lueur dorée m'entoura sans que je l'accepte complètement. Autour de moi jaillit un mélange d'étincelles et d'énergie régénératrice... Le Tardis était en aussi mauvais état que moi. Il s'était mit en danger pour me protéger, m'avait offert un espace de repli et avait joué un bien vilain tour aux Daleks. Il s'était envolé... Nous nous étions sauvés ! Mais il souffrait autant que moi...

Au même instant... Au loin, dans un endroit à l'écart de toute chose, un homme piégeait la planète dans un cycle sans infini, mettant fin à cette terrible guerre au prix le plus grand qu'il puisse lui coûter. Je n'en avais nullement conscience, je ne sentais uniquement cette chaleur... Je changeais de... Corps, personnalité... Tout.

Un temps sans fin s'écoula... Et moi...Je demeurais coincée dans ce Tardis, en plein cycle régénérateur... Et subitement, tout s'acheva. De l'eau s'écoulait sur moi, j'avais froid, j'étais trempée, je tremblais. Le Tardis était sombre, il crépitait.

J'en suis à présent là! Je ne suis plus celle que j'étais! J'ouvre les yeux, je ne vois rien...

Puis soudain, mes yeux commencent à s'habituer. Tout me semble incroyablement... Grand. A commencer par mes vêtements. Et humide ! Ils le sont aussi. Les protections incendie sont ouvertes, l'eau suinte de partout. Il me faut un temps incroyablement long pour me souvenir de ce qui s'est passé. La guerre, les Daleks, l'attaque, le Tardis... La régénération !

Je me redresse lentement, une main sur le front. M'agrippant à la console, je me mets sur pieds... Mais... Quelque chose me semble... Clocher. La cloche du cloître. Le Tardis ne se sent vraiment pas bien. Mais je ne sais pas quoi faire. Mes cours de formation de pilotage n'en étaient qu'à leur balbutiement avant la guerre. Et nous étions toujours six à bord. Je me retrouve seule dans un Tardis inconnu, aussi mal en point que moi.

Quand la cloche s'arrête soudain. Le Tardis était parvenu à se stabiliser lui-même, en partie. Je me pose alors deux questions. La première : Où sommes-nous exactement ? La seconde : Qui suis-je à présent ?

Les deux me sautent en pleine figure au même moment. Le Tardis se pose comme il peut, ébranlé de partout, je me retrouve à nouveau sol. Me relevant, cherchant l'écran de contrôle du vaisseau, je reçoit le choc de ma vie... Les deux chocs de ma vie. Le premier : Nous ne sommes plus sur Gallifrey. Je n'ai aucune idée de l'endroit ni de l'époque à laquelle je me suis crashée mais... Je ne suis plus sur ma planète, et dans un endroit confiné ! Le second : je suis une enfant.

Je passe mes mains sur mon visage d'un air horrifié. Non, ce n'est pas possible... Ne me dites pas que je viens de passer plus de cent ans à évoluer... Pour redevenir une gamine de dix ans. Une gamine de dix ans loin de chez elle, perdue elle ne sait où...

Je commence à pleurer, comme l'enfant que je suis. Quand je sens le Tardis tomber à la renverse. Je n'ai pas le temps de m'agripper... Me revoilà au sol, mes longs cheveux blonds trempés devant les yeux, ma cape étalée et ruisselante dessous moi. Je me redresse comme je peux, m'essuies les yeux rageusement du revers de la main, attache au mieux ma cape et escalade la pente du vaisseau jusqu'à atteindre la porte...

Le Tardis grésille et siffle, il souffre. Il n'est vraiment pas au meilleur de sa forme. Mais il m'a sauvé. Même si je suis ici, plus tout à fait moi, je suis en vie... Et je ne le serais probablement plus si il ne m'avait pas ouvert ainsi ses portes. Je lui fais alors une promesse en plus de le remercier, je ferai tout pour le retaper.

« Tu leur a joué un bien beau tour, mon joli, je ne te laisserai pas tomber ! »

J'attrape la poignée de la porte et je l'ouvre... Me retrouvant à la renverse sur un parquet grinçant... L'eau à l’intérieur du vaisseau est en train de l'inonder. Je suis allongée sur le dos, je me retourne et me voilà à quatre patte, en train d'essayer de m'extraire... D'une niche pour chien... Enfin, pour ce que j'en sais.

Un petit garçon débarque vers moi en courant. Il rit aux éclats... Je ne comprends pas bien pourquoi. Je le regarde. Ai-je l'air aussi... Je ne sais pas trop quoi ? J'ai la tête totalement retournée, une migraine atroce et je sens qu'un surplus d'énergie a besoin de s'évacuer. Tout cela est tellement déroutant. On ne nous parle pas de la régénération en ces termes. Et je n'ai jamais imaginé la vivre seule à l'autre bout de l'univers.

Enfin seule... Pas tout à fait. Le petit garçon est toujours là. Mais il ne rit plus. Lui ai-je fait peur ? C'est bien probable, une gamine qui débarque depuis une niche dans... Je ne sais trop quel endroit, laissant sortir des flux de lumière dorée par la bouche. Jusqu'à ce que mes bras et mes jambes ne me portent plus et que je me retrouve sur le sol...

Le petit garçon s'approche alors de moi. Je peux l'entendre. Sa respiration s'accélère, ça ne doit pas être tous les jours qu'une petite fille tombe dans sa maison.

Et puis il me touche. Sa main effleure mon bras, et c'est la libération. Toute cette douleur dans ma tête s'évacue d'un coup, toutes ces informations que j'avais accumulées pour mon contact sur Gallifrey. Et je viens de les transférer à un petit garçon qui n'a apparemment aucune conscience de ce qui est en train de lui arriver.

Puis soudain, dans un sourire de soulagement, c'est le trou noir. L'inconscience ou la douceur que j'attendais depuis une éternité. Le repos du corps et de l'esprit, plus de souffrance, plus de question.

Et quand je me réveille, le petit garçon est toujours là. Il m'a recouvert d'une couverture et a mit un oreiller sous ma tête. Il me tend un verre d'eau fraîche. Il est amical et gentil. Et tout jeune, il n'a pas plus de huit ans... C'est alors que je me rappelle, non sans effort, que je ne dois pas lui sembler beaucoup plus âgée que ça.

Il se présente alors, non sans s'être inquiété de mon état de santé, gentil petit. Il s'appelle JJ. Il a huit ans et demi et il habite en Grande-Bretagne. Quand je lui demande le nom de la planète, il a un petit rire avant de comprendre que je ne plaisante pas. Il m'annonce alors que je suis sur Terre.

La Terre. Oh oui, j'ai entendu parler de cette planète. Un monde primitif comme il nous a été dépeint. Avec un peuple aux pratiques barbares quelque soit l'époque. Ce petit garçon ne semble absolument pas entrer dans cette catégorie. Il est avenant, souriant et généreux. Le Docteur, ce renégat, aurait-il raison. Mon peuple aurait-il tort ? Ou ce qu'on lui a enseigné de ce monde ne serait-il que mensonge?

Je glisse dans un recoin de ma tête la promesse de trouver quelqu'un qui saura me parler de cet endroit avec moins de parti prit. Peut-être même le Docteur...

Je prends le verre que me tend le petit JJ et bois une gorgée. Il me propose ensuite ce qu'il appelle un sandwich. Un drôle empilement de différentes nourritures de la planète entouré de ce qu'il appelle du pain. Je mord une bouchée. C'est plutôt bon. Très bon même. Sûrement la meilleure nourriture que j'avale depuis une éternité. La guerre a obligé le rationnement à se banaliser. Nous ne mangions de que des denrées lyophilisées ces derniers mois...

C'est alors que je secoue la tête... Ces derniers mois ? Quand on-t-il eu lieu ? Que s'est-il passé pendant que je me régénérais ? J'ai eu conscience que quelque chose de suspect se déroulait. Que le temps n'était plus le même, même plongée dans un état aussi instable que cette renaissance involontaire et soudaine.

Je me relève, un peu trop rapidement, je dois bien l'admettre. La tête un peu chamboulée, je me faufile dans le Tardis qui m'a sauvé la vie nous sans avoir lancé un remerciement sincère au petit JJ. L'extérieur est toujours aussi improbable dans ce lieu que sont, comme me l'a expliqué JJ, les combles de sa maison, mais l'intérieur a bien changé. Le Tardis semble avoir récupéré de son agression. Tout comme moi, il s'est réparé de lui-même. Et quand je lui demande si il peut m'expliquer ce qu'il s'est passé sur Gallifrey, il me raconte tout. La boucle temporelle, la façon dont elle a été brisée, la fin de la guerre du temps, notre éjection, à moi et lui, loin de notre planète bien aimée... Tout jusqu'à notre crash ici-même sur Terre à l'époque appelée l'an 2000 après JC. Il n'est pas précis sur à la date, mais tant pis, je peux lui pardonner cette marge d'erreur après ce qu'il a subit.

Je demande alors au vaisseau de bien vouloir me ramener sur Gallifrey. Mais il refuse catégoriquement. Je n'arrive pas à savoir si il ne veut pas ou ne peut pas. Je rage, je cris, je pousse des boutons et abaisse des manettes. Mais le vaisseau se contente de grincer. Il voyage oui, mais refuse à me ramener chez moi...

Je retiens des larmes quand d'un coup, je me souviens, oui, je me souviens avoir transféré bien malgré moi toute les données et toutes mes connaissances sur Gallifrey et l'univers connu des Seigneur du temps à l'enfant qui m'a tant aidé. Je comprends soudain que ce geste est peut-être en train de le mettre en danger... Il peut lui être dangereux, ou le présenter comme une menace aux yeux de bien des espèces.

J'essaye de faire demi tour mais le Tardis n'y arrive pas, comme si notre point de chute nous était désormais interdit.

« Arrretes de me jouer ce genre de tours... »

J'ai hurlé ça si fort que ma voix résonne encore dans les fins fonds du vaisseau. Mais je peux sentir que le Tardis ne fait pas ça pour m'embêter. Nous sommes plus liés que je veux bien l'admettre. Il m'a sauvé pour une raison que j'ignore encore. Ce vaisseau a plus d'un tour dans son sac... C'est pour ça que je décide de le baptiser Trick.

Après des heures, des jours, à tenter de modifier les données pour rejoindre JJ, je finis par capituler. Nos capacités jumelées à Trick et moi ne sont pas suffisantes... Pour le moment.

J'admets donc qu'il me faut trouver de l'aide pour y parvenir. Mais trouver de l'aide n'est pas une mince affaire. Je ne renie pas non plus le fait que chercher cette aide signifie indirectement, inconsciemment, de trouver des Seigneurs du Temps plus murs et plus compétant que moi.

En pensant à cela, je pense, je ne peux me le cacher, à ma famille. Mère, père, Rookie! Je n'ai plus aucune nouvelle d'eux depuis le début de la guerre. Mais je me refuse à imaginer le pire pour eux. Je ne sais ce qui leur est arrivé et espère plus que tout les retrouver. Leur présence me manque... Peut-être est-ce la petite fille qui retransparaît en moi et qui ressent si fortement leur absence. A mi-chemin entre ma volonté de protéger un petit garçon et mon envie de retrouver mon monde et ma famille... Je voyage à travers l'espace et le temps, aidée et guidée par mon meilleur ami... Trick!

Ma vie n'est pas si triste que ça, mais si il m'arrive de m'égarer, portée par la passion de l'évasion, mon but profond demeure présent et ne pousse à suivre le chemin... Le bon chemin? Celui qui me mènera vers ceux que j'aime? Je l'espère vraiment. Et tant pis si je ne suis plus tout à fait celle qu'ils ont quitté!

Je m'appelle Fantasy! Tel est mon nom aujourd'hui. Il me représente et je m'identifie pleinement à sa signification profonde. Oui, après tout, ne suis-je pas pleine de fantaisie? »
Code by Morrigan



Dernière édition par Fantasy le Jeu 12 Juin - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 0:10

Je me disais (probablement sur le ton de Donna Noble en plus) : "Noooooon, no way! Quelqu'un a osé! Quelqu'un a volé le nom de... Qui est ce bachibouzouk (et vive le capitaine Haddock) de crevure de sang de nanogènes qui a....

AHHHHHH! affraid  affraid  affraid  affraid  affraid 

C'est MA Miss! Oui, bon, je ne suis pas propriétaire, disons à peine locataire de son amitié, mais je me sentais concernée. Alors, là, plus de problème!

Très, très contente pour toi et félicitations pour ton double compte!

En passant, bienvenue, jolie Fantasy. Tu es bien mignonne et je suis certaine que tu vivras de magnifiques aventures.
Revenir en haut Aller en bas
James E. Riddler
Le garçon qui avait peur des monstres

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 12/02/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 780

MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 8:32

Yeah ! Bienvenue p'tite Timelady Very Happy

Enfin, Re !
Revenir en haut Aller en bas
http://project-chimera.forumactif.org
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 9:56

Re-bienvenue à toi ! Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 10:27

Welcome here ptite choute Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 11:30

Oh comment elle est mignonne comme tout, c'est une mode les enfants ou quoi xD
Sinon bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 11:51

Welcome foli      coucouuuuuu 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 12:48

Rebienvenuuuuue :3
Revenir en haut Aller en bas
Llewellyn K. MacNeil
Soldat de l'ombre, Soldat du silence ♦ Semper Fi

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 02/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 203

MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 13:44

A la découverte de l'Univers dans un corps de Time Lady désormais !
Re-bienvenue !!! Et bon courage pour la suite de ta fiche !!!! bisou

_________________
    It pays to be a winner
    Navy SEALs ♦️ Under pressure, you don’t rise to the occasion; you sink to the level of your training. That’s why we train so hard
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Fantasy


avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 11/06/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 113

MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 15:57

Merci à tous! Et que dire si je pense que tout devrais bien se passer Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 18:01

Re-Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 22:16

Et re-bienvenue aussi ! que de DC en ce moment Razz
Revenir en haut Aller en bas
Mystery
Pandore a ouvert sa boîte

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 12/04/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 815

MessageSujet: Re: Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant Jeu 12 Juin - 22:48


Félicitations !




Allez c'est reparti !
Toi aussi tu as le droit à re avoir le blabla parce que je suis trop gentille (aa)



Tu as gagné une place sur Terre !


Bravo, tu es validé ! Tu peux donc explorer l'univers de Gallifrey Never Dies en tout tranquillité ! Je vais t'aider un petit peu: tu peux aller demander ton habitation par ici, dans les demandes d'habitation. Tu peux aussi demander un lieux spécifique pour y faire évoluer ton personnage dans le sujet prévu à cet effet . Tu peux également aller demander ton rang personnalisé dans cette section.

N'oublies pas, pour bien s'intégrer, il faut des amis, nous t'invitons donc à aller créer ta Fiche de Lien ! Tu peux aussi contribuer à la création d'un groupe ou d'une organisation, ou juste en intégré une par ici. Toute la zone RP t'es également ouverte, bien que tu reste limité, dans ton cas, à toutes les époques

N'hésite pas à nous contacter en cas de question et, encore une fois, bienvenue !

_________________
Il y avait dans la maison de Zeus, deux jarres, l'une enfermant les biens, l'autre les maux (...) les dieux lui donna un nom et l'appela Pandore, parce que chacun des habitants de l'Olympe lui avait fait un présent pour la rendre funeste aux hommes industrieux
Pandora's box
Revenir en haut Aller en bas
 

Fantasy § La puissance du temps dans un corps d'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gallifrey never dies :: LE COMMENCEMENT  :: Présentations :: Fiches validées-