AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Lise Wolfe - Fiche de Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Ven 9 Oct - 19:29

Elisabeth Dal'Canel

« Je suis Tale. Fairy Tale. Avec moi, tout se finit toujours bien. »




The first time we met...


Hello Sweetie ! Si tu ne le sais pas je suis Elisabeth Dal'Canel Lise Wolfe, mais tu peux aussi m'appeler Fairy Tale ou plus simplement Tale. Actuellement j'ai 729 ans 32 ans et je suis né un 16 Avril à Arcadia sur Gallifrey Sevenoak en Angleterre, pourtant, je me retrouve à l'époque actuelle. Je fais partie de la merveilleuse race des Seigneurs du Temps Humains, alors tu devrais quand même faire attention à ton comportement avec moi, conseil d'ami. On me dit souvent que je ressemble à Mélanie Laurent, ce qui est plutôt une bonne chose. Dans la vie, je suis une voyageuse libraire. Sinon, je suis célibataire. Voilà, tu connais à présent quelques petits trucs sur moi ! En passant, je voudrais remercier Google & Wikipédia pour les différentes ressources de cette fiche !
I've a lot of feelings...


J'aime les livres.

Oh, c'est un peu étrange de commencer ainsi ? Pourtant c'est certainement la phrase qui me correspond le mieux. J'aime lire. Et plus que tout, j'aime raconter des histoires. Toutes les semaines, je vais dans les salles de classes et les chambres d'hôpital pour faire la lecture aux enfants. J'aime voir leurs mines réjouies et leurs yeux plein d'étoiles. Le temps d'un récit, je les emmène avec moi dans un autre monde, un autre temps.

Je leur relate tous les classiques des Contes de Fées : Blanche-Neige, le Petit Chaperon Rouge, la Belle au Bois Dormant... Sauf que... Parfois, je ne sais pas trop pourquoi, mes histoires dérapent. C'est le mot. Je commence, comme d'habitude, et puis soudain... je ne sais pas, ce doit être mon imagination qui part en vrille... Blanche-Neige est recueillie par sept petits Sontariens, le Petit Chaperon Rouge se perd sur Akhaten, pourchassée par le Grand Méchant Dieu, la Belle au Bois Dormant est réveillée de son état de stase lors de la construction d'une partie du métro londonien...

Des idées bien étranges, je le sais. Mais cela n'a pas l'air de déranger les enfants. Au contraire, ils en redemandent !


Je suis célibataire.

J'ai eu quelques aventures au lycée, mais rien de bien sérieux et je vis seule depuis que je suis à la capitale. Ça ne me dérange pas outre mesure. Je crois que je crains un peu de trop m'attacher à une personne... c'est prendre le risque de souffrir ensuite... Mais je vous rassure, je ne suis pas dépressive. Au contraire, je suis d'un naturel joyeux et enthousiaste. J'ai le contact facile, que ce soit avec les clients de la librairie, ou avec les enfants que je rencontre.

Je me plaîs à Londres.

Pourtant, il m'a fallut un moment pour m'adapter. Je ne connaissais personne à mon arrivée, et j'avais le sommeil agité d'étranges rêves. Je me réveillais, plusieurs fois par nuit, épouvantée mais incapable de me souvenir du moindre détail de mon cauchemar. Je dors mieux depuis que je prends des somnifères, mais il m'arrive encore d'être hantée par ces terribles songes. De façon très épisodique, heureusement.  

La vie londonienne est bien plus palpitante que ne l'était ma vie à Sevenoak, où j'ai grandi. Je ne me souviens pas exactement de ce qui m'a poussée à emménager à la capitale. J'avais sans doute envie de changer d'air, de voir le monde au-delà de Sevenoak. Le seul souvenir que je garde de là-bas, c'est une vieille montre à gousset. Elle ne marche plus depuis longtemps (si elle a jamais fonctionné un jour), mais je la garde quand même. Par nostalgie.

D'ailleurs, cela fait longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles de mes parents, restés dans ma ville d'enfance. Mon travail à la librairie et mes interventions auprès des enfants me prennent beaucoup de temps. Et vous savez ce que c'est, on repousse à plus tard, encore et encore, et le temps passe sans qu'on s'en aperçoive.

Mais bon, c'est décidé, la semaine prochaine, je vais les voir !


Je suis tête en l'air.

Enfin, pas exactement. Tout au contraire, mes collègues, à la librairie, vous certifieront que je suis la plus organisée de toute l'équipe, que je n'oublie jamais rien. La raison à cela, c'est que je vérifie toujours tout deux fois... Oh, ça fait très ''maniaque'' dit comme ça... parce que j'ai toujours peur d'oublier quelque chose. C'est idiot, je sais. Mais la sensation d'avoir oublié quelque chose me hante. Certains jours, ce sentiment est si puissant, si profondément ancré dans ma chair et dans mon âme, qu'il en devient une certitude absolue. J'ai oublié quelque chose d'important. Mais qu'est-ce que j'ai bien pu oublier ?

Oh, je sais, c'est ridicule. Complètement absurde. Je perds un peu le sens des réalités quand je me laisse guider par mon imagination. Il ne faut pas faire attention à ce que je dis dans ces cas-là.

Inspirez un grand coup, et attendez que ça passe.

Who are you ?


Derrière ce fabuleux personnage, je suis Miss Macaronii (no comment) et j'ai 22 ans. J'ai découvert ce forum par Jazz (tu as décidément trop d'influence sur moi). Honnêtement je le trouve … carrément cool =).
Pour aider le staff :
Code:
<pris>■</pris> <bottin>Mélanie Laurent</bottin>  –  « Lise Wolfe »
Code by Morrigan



Dernière édition par Lise Wolfe le Dim 11 Oct - 21:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Ven 9 Oct - 19:29

Tick Tock goes the clock ...



Chapitre Un : AUJOURD'HUI


J'ai oublié...

Je m'appelle Lise Wolfe. Je suis célibataire. J'ai trente-deux ans. Je suis née le seize Avril, à Sevenoak, au Sud de Londres, en Angleterre. Je suis fille unique. Mon père est un ancien pilote d'avion. Ma mère est professeur d'Histoire dans une école privée. J'ai grandi dans une petite maison à la sortie de la ville. Mes parents y vivent toujours. J'ai eu une enfance heureuse. J'ai toujours eu de bonnes notes à l'école. Ma mère m'aidait à faire mes devoirs et mon père me lisait une histoire chaque soir.  

J'ai oublié quelque chose...

Après avoir terminé mes études, je suis partie à Londres. Je voulais voir autre chose que Sevenoak. Je ne connaissais personne à la capitale. J'ai pris un appartement, où je vis seule. Je n'ai pas d'animal de compagnie. J'ai trouvé du travail dans une librairie. Je m'entends bien avec mes collègues. À mon arrivée, j'avais du mal à dormir. Je faisais des cauchemars. J'ai consulté un médecin. Il m'a donné des somnifères. Maintenant, ça va mieux.

Quelque chose d'important.

J'aime les livres. Et j'aime raconter des histoires. Tous les jeudis matin, je vais à l'école du quartier, à pied, pour faire la lecture aux enfants. Et le dimanche, je prend l'autobus – je n'ai pas de voiture, je n'ai même pas le permis de conduire – pour aller à l'hôpital, voir les petits malades. J'invente des histoires pour leur faire oublier le quotidien, pour voir briller les étoiles dans leurs yeux.
Après tout, c'est à cela que servent les Contes de Fées, non ?

Qu'est-ce que j'ai bien pu oublier ?



Prologue : UNE AUTRE VIE


Je suis née sur Gallifrey.

Ma mère, qui avait choisi de s'appeler l'Historienne, était une grande érudite. Elle avait quelque peu voyagé dans sa jeunesse, mais depuis quelques siècles déjà, elle ne quittait plus Arcadia, travaillant en compagnie des livres. Mon père, tout au contraire était un aventurier dans l'âme, toujours en vadrouille, incapable de se poser. Il s'était donné le surnom de Cambrioleur. Je ne sait pas exactement comment se rencontrèrent mes parents, eux qui n'avaient rien en commun ou presque. Mais ils eurent une brève aventure, dont découla ma naissance.

Mes parents étaient déjà séparés quand je vins au monde, un seize Avril pluvieux. Ma mère choisit de m'appeler Élisabeth, en hommage à la royauté britannique, sur Terre (passage de l'Histoire qu'elle affectionnait particulièrement).

Quand j'étais petite fille, mon père venait me voir, la nuit, dans la grande maison de maman. Il jetait trois cailloux contre la fenêtre de ma chambre. Tac. Tac. Tac. Alors, folle de joie, je bondissais de mon lit pour aller lui ouvrir. Puis il me bordait et me racontait une histoire pour m'endormir. Il ne venait pas tous les soirs, en fait, je ne pouvais jamais prévoir sa venue. Mais à chaque fois, il venait avec une histoire différente. Il me parlait de paysages fabuleux, de héros mystérieux et de monstres terrifiants... mais tout finissait toujours par s'arranger.

C'était notre secret. Maman ne voulait pas entendre parler de lui. Son nom avait été banni de la maison. Mais je me réjouissais de chacune de ses visites nocturnes.

Et puis, un jour, il cessa de venir.

Peu après, vint mon huitième anniversaire et, comme tous les enfants de Gallifrey, on me mena devant le schisme métamorphique modérateur. Et... j'échouais. Purement et simplement. Je ratais le test. Moi qui rêvais de voyager dans le temps et l'espace, qui avais grandi au son des rêves distillés chaque soir par mon père... On m'annonça sans détour que je n'irai jamais à l'Académie, que je n'aurais jamais de TARDIS et que je ne quitterais jamais Gallifrey...

La chute fut brutale.

Et l'absence de mon père d'autant plus cruelle.

Heureusement, Maman était là pour me consoler. Elle me transmit sa passion pour l'Histoire et surtout, son amour des livres.


Citation:
 

Je passais mon temps à la Bibliothèque. Chaque livre qui me tombait sous la main était bon à lire : romans, essais, encyclopédie... Tous les sujets m'intéressaient : Histoire, Physique Spatio-temporelle, Chimie, Biologie, Ethnologie, et j'en passe. Et plus je lisais, plus j'apprenais, et plus j'avais soif de connaissances.

Je finis par me spécialiser dans l'étude de l'Histoire des Seigneurs du Temps.

Ce qui tient plus du sport de haut niveau que du passe-temps occasionnel.

Sérieusement, vous avez déjà essayé de réaliser la biographie d'un Seigneur du Temps ? Les voyages temporels sont une plaie pour les historiens ! Boucles temporelles, distorsions du Vortex, réalités alternées modifiées... De quoi virer trichotillomaniaque. Heureusement, ma première incarnation avait un cuir chevelu très résistant. Bref, je prenais mon pied à démêler les lignes temporelles de mes ancêtres – et de mes descendants – lorsque mon père fit un retour tonitruant dans ma vie, dans mon bureau plus exactement, sur mon
Encyclopédie des Méli-Mélos Temporels et Autres Étrangetés Spatiales (Édition Illustrée Collector) pour être parfaitement précise.

Je ne rentrerais pas dans les détails de ce qui suivi... Bon, d'accord, pour faire simple, il m'emmena de force dans une Machine à Énigmes détraquée qui faillit nous tuer, on s'engueula copieusement avant de se réconcilier proprement et il me légua son TARDIS.

C'est plus clair comme ça ?

Ah, j'oubliais... C'est lui qui m'a donné le surnom sous lequel je voyage aujourd'hui...


Citation:
 

Depuis ce jour, je voyage avec Xee à travers les mondes et les époques, sous le délicieux surnom de Fairy Tale (ou plus simplement Tale, pour mes amis).

Ah oui, Xee, c'est le nom du TARDIS que j'ai hérité de mon père (et non, ne me demandez pas d'où vient ce nom, c'est une trop longue histoire...). Il fonctionne très bien, seul petit hic, son système de camouflage est quelque peu... défectueux. Il prend l'apparence de ce qu'il aurait du être lors du précédent atterrissage. Par exemple, si après un petit séjour dans l'Égypte de Cléopâtre, je décide d'aller faire une promenade dans les Forêts Gamma, Xee atterrira sous la forme d'une fresque égyptienne. Et si je vais ensuite assister aux Jeux Olympiques Inter-Galactiques, Xee se camouflera en Arbre Gamma... Vous saisissez ? Il a toujours un train de retard.

Ce qui peut parfois être un peu embarrassant... (Comme lorsqu'il a pris la forme d'une brochette géante au beau milieu de l'enclos des tigres du Zoo de San Francisco.) Enfin, j'ai boosté le Filtre de Perception, donc ce petit problème de camouflage passe inaperçu.

Généralement.

La plupart du temps.

C'est comme ça que j'ai appris que les tigres sont insensibles aux filtres de perception...


Enfin breeeef !

J'ai passé plusieurs siècles à vivre d'aventures en aventures... J'ai fait du surf sur les Vagues Géantes d'Isléria. Pendant trois ans, j'ai été Ally Wolfe, guitariste du groupe de rock inter-galactique Skyliar. J'ai exploré les Labyrinthes d'Elozus avec un groupe de Malmooths très enthousiastes. J'ai été la figure de proue d'une bande de pirates de l'espace : « Beth la Chance ». J'ai assisté à la naissance d'un Oiseau-Lumière, sur Oxron...

J'ai brûlé trois de mes régénérations aussi, dont l'une fut un homme...


Citation:
 

Jusqu'au jour où j'ai atterri sur Terre, à Londres, le 28 Juillet 1984, très exactement.

C'était un samedi.

Je faisais un peu de tourisme lorsque j'ai eu la malchance de tomber sur un Ange Pleureur. Heureusement je l'avais repéré suffisamment tôt pour pouvoir le fixer des yeux, sans cligner. Sauf que j'étais dès lors coincée et que mon cerveau tournait à vide, cherchant désespérément un moyen de me sortir de cette situation délicate. Une exclamation retentit derrière moi :
« Tale ! » et bien sûr... je me suis retournée. J'eus à peine le temps d'apercevoir la silhouette d'un jeune humain avant de sentir les doigts de pierre de l'Ange sur mon cou, et de me retrouver au beau milieu d'un champ, en 1884.

Un siècle. Cent ans en arrière. Je me suis maudite de m'être faite avoir aussi bêtement. Quel réflexe stupide j'ai eu de me retourner. Plus
jamais je ne me retournerais à l'entente de mon nom.

JAMAIS.

Mon cher Xee était, lui, toujours en 1984 et je n'avais d'autre choix pour le rejoindre que d'emprunter le long chemin...

J'ai fini par rejoindre un cirque ambulant – je faisais un numéro de Hula Hoop absolument saisissant (75 ans avant son invention officielle) – mais au bout de quelques années, j'ai dû partir, et rejoindre une autre troupe de cirque. Les gens commençaient à se poser des questions, sur mon visage qui demeurait inchangé, sans jamais vieillir. J'ai donc passé près de cinquante ans dans le monde du cirque, passant d'une troupe à une autre, changeant de nom et de numéro à chaque fois pour éviter de trop me faire remarquer. Lisa la dresseuse d'Éléphants, Betty la Conteuse-Magicienne, Ellie le Clown...

Mais au bout d'un certain temps, je me suis lassée, et j'ai laissé l'univers du cirque derrière moi. Je suis devenue Régleuse d'horloge (ce qui est un comble pour un Seigneur du Temps), puis Créatrice de Mot-Croisés (mais je me suis faite virée sous prétexte que je mettais des mots qui ''n'existent pas''), j'ai brièvement été Graveuse de Timbres (ma collection pré-gallifrenne a même été primée!) avant de devenir Monitrice de Plongée sous-marine...

Et je me suis finalement retrouvée dans le Comté de Norfolk, dans un pub, en 1969, à regarder Neil Armstrong faire son premier pas sur la Lune. C'est à cette occasion que j'ai fait la connaissance de mes nouveaux voisins, la famille Taylor. J'habitais à cette époque dans une roulotte toute bariolée, héritée de ma vie au cirque, que j'avais installé juste derrière leur grande maison. Il y avait le mari, Malcolm, l'épouse, Denise, et le fils, Flynn, qui m'adorait.

La première fois que je l'ai vu, il m'a avoué à demi-mots qu'il y avait un monstre dans sa chambre. Denise est aussitôt intervenue en m'expliquant que son petit garçon traversait une phase, qu'il avait peur de tout, qu'elle pensait que c'était à cause des absences répétées de son père pour le travail... Je l'écoutai deux secondes, puis me tournai vers Flynn et lui demandai, avec le plus grand sérieux, quel genre de monstre se cachait dans sa chambre.

Nous organisâmes donc une expédition. Munis de casseroles trouées, de masques de plongée et d'oreillers à plumes, nous investîmes la dite-chambre pour en déloger le terrible monstre. Mon petit compagnon n'était pas très rassuré...


Citation:
 

Il s'avéra effectivement que Flynn, comme tout petit garçon de sept ans, n'était effrayé que par sa propre imagination, mais nous passâmes l'après-midi à ramper, sauter, bondir, courir, crier, gesticuler dans la chambre. On s'amusa comme des fous – mit un bordel démoniaque dans la pièce – et Flynn n'eut plus jamais peur des monstres.

On devint les meilleurs amis du monde.


Citation:
 

Je l'aidais à faire ses devoirs. Je lui racontais des histoires extravagantes (certaines étant pourtant authentiques...). On partit à la chasse aux monstres dans les chambres de ses camarades de classe. On mena d'innombrables batailles dans le jardin (d'eau, de neige, de confiture, de peinture, de chocolat...). On repeignit deux fois ma vieille roulotte, la première fois comme le van de Scoubidou, et la seconde comme celui des Ghostbusters.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin.

En 1976, Flynn fut envoyé en pension (son père ne supportait plus de le voir traîner avec moi), et de mon côté je quittai Norfolk. J'y étais installée depuis un moment et on commençait à s'interroger sur le fait que je ne vieillissais pas. Flynn n'en avait cure (après tout je n'étais pas une extra-terrestre pour rien), mais c'était une raison de plus pour nous quitter. Sans compter qu'il grandissait et que bientôt, mes jeux d'enfants et mes histoires ne l'intéresseraient plus.

Nous nous sommes donc dit au revoir, avec la promesse de se retrouver un jour, même si je savais qu'elle ne serait pas tenue. Que je ne la tiendrais pas. C'était mieux comme ça. Encore quelques années et je retrouverais Xee et l'Univers tout entier, alors que Flynn lui, avait toute sa vie à Norfolk.


Je suis donc retournée à Londres, et le hasard m'a fait rencontrer Stuart Freeborn, un maquilleur britannique qui évoluait dans le cinéma. Je me suis mise à travailler avec lui et un an plus tard, j'étais sur le tournage des premiers Stars Wars (les IV, V, et VI), à créer les masques et les visages des héros de la saga. J'ai collaboré avec Stuart jusqu'en 1984, où je quittais le monde du cinéma et des paillettes.

Il me tardait de retrouver Xee, de repartir en vadrouille dans l'univers, voir ce que j'avais raté ces cents dernières années, et surtout... surtout, je voulais dire deux mots à l'imbécile qui m'avait interpellé, ce fameux jour avec l'Ange Pleureur.

Et accessoirement, lui mettre mon poing dans la figure.

Je me suis mise ''en planque'' dans la rue où, cent ans plus tôt – c'est à dire dans quelques instants – j'étais tombée sur l'Ange Pleureur. Je me vis traverser la rue, ce qui fut une expérience quelque peu dérangeante. C'était la première fois que je croisais ma propre ligne temporelle, et j'avais suffisamment étudié l'Histoire des Seigneurs du Temps pour savoir à quel point c'était dangereux. Le moindre faux pas, et ça pourrait très mal tourner. J'attendis donc patiemment, résistant à l'envie de bondir en avant pour me prévenir de ce qui allait se produire, m'évitant ainsi un siècle d'errance.

L'Ange Pleureur était là, fidèle au rendez-vous. Mais toujours aucun signe du mystérieux humain qui m'avait interpellée au moment fatidique. Les minutes défilaient et je trépignais d'impatience lorsque soudain...


- Tale !

Mon moi passé se retourna – quelle idiote, vraiment – et fut propulsée 100 ans dans le passé. Je me précipitai vers l'Ange (bien décidée à avoir une vengeance longuement méditée) en brandissant un miroir que je plaçais sur sa ligne de regard, le piégeant ainsi dans son propre reflet. Je fis volte-face, le poing brandi, et me retrouvai face à nul autre que...

Flynn Taylor !


Mais quelle idée j'avais eu de lui raconter, douze ans plus tôt, l'histoire de la voyageuse de l'espace piégée par l'Ange Pleureur et renvoyée dans le passé !

Il ne m'avait pas oublié. Sa famille, ses amis m'avaient tous plus ou moins occultés de leur mémoire, me considérant comme la voisine un peu bizarre qu'on croisait à l'occasion. Mais pas Flynn. Il avait précieusement gardé en mémoire chaque souvenir me concernant, chaque instant, chaque histoire racontée, chaque mot prononcé, et il n'avait eu de cesse de me retrouver.

Or, je lui avais justement donné un lieu et une date précise, auxquelles je serais forcément présente (au moins une version de moi, en tout cas...)

Donc, il était venu.


Citation:
 

Flynn a embarqué avec moi à bord de Xee – qui a eu du mal à me reconnaître, après cent ans – et nous avons bourlingué ensemble dans l'Univers. Nous avons escaladé les Falaises Nocturnes de Nomobos, mangé au Dernier Restaurant avant la Fin du Monde... Nous nous sommes fait relookés à la ColoRock Party... Nous avons volé sous le Firmament Écarlate, chevauché un Aigle-de-Nuit, vu des Belles-de-Minuit éclore sous la Nébuleuse d'Astra...

Et au fil du temps, nous sommes devenus plus que des amis, plus que des compagnons de route.
« Les histoires d'amour avec les humains se finissent dans les larmes », c'est ce que dit l'adage. Mais je n'en avait cure. Ce que je vivais avec Flynn en valait la peine.

Puis un jour, alors que nous tentions d'atteindre l'astéroïde B612, Xee fut basculé en commande à distance. Je n'avais plus aucun contrôle sur le vaisseau, le tableau de bord ne répondait plus, quelqu'un pilotait le TARDIS à ma place, sans que je ne puisse rien y faire ! Ce qui me mit dans une rage folle. Quel était donc l'impudent, l'imbécile, le foutu idiot qui osait tripatouiller Xee à distance ? Nous finîmes par atterrir et je me précipitai vers les portes de sortie, prête à en découdre... et me figeai devant le spectacle de Gallifrey ravagée par la Guerre...

Mon TARDIS avait été rapatrié par un protocole d'urgence mal programmé, censé ramener des renforts aux troupes gallifreyiennes et qui, à la place, avait remorqué mon pauvre Xee.

Seulement, j'étais décidée à partir au plus vite. Depuis quelques temps déjà, j'avais eu quelques échos de la Guerre du Temps, mais je m'en étais toujours tenue éloignée. Appelez ça de la lâcheté si vous voulez, mais je ne suis pas une combattante, et surtout... je voulais tenir Flynn le plus loin possible de cette guerre.

Vous imaginez, un humain perdu au milieu de l'affrontement entre les Seigneurs du Temps et les Daleks ?


Citation:
 

Terrible guerre, éternelle guerre.

Nous n'avons pas réussi à quitter la planète à temps. Gallifrey se retrouva perdue, isolée, dans un autre univers, une autre dimension, bloquée dans le même instant.

Puis vint le paradoxe, la faille dans le temps et l'espace... l'occasion unique de quitter Gallifrey, de retrouver l'Univers Connu. Je n'allais pas laisser passer cette chance. Mais faire décoller Xee s'avéra plus difficile que prévu. Le « piratage » involontaire des forces armées avait complètement détraqué les commandes. Le temps que je fasse les réparations nécessaires, la faille était sur le point de se refermer... en fait, elle se referma partiellement sur nous, ce qui déclencha le système de sécurité primaire du vaisseau.

Le TARDIS se désintégra.

Oui, je sais, ça fait un peu dramatique, dit comme ça. Mais c'est mieux que de se faire pulvériser dans le Vide qui sépare les univers. En se désintégrant, Xee a marqué chaque molécule, chaque atome qui le composait, et qu'il contenait. Ainsi, lorsque la faille fut refermée, un champ magnétique ré-assembla chaque particule désintégrée. La procédure est saine, même si elle donne parfois la nausée.

Sauf qu'il y eut un accroc. Un problème que je ne m'explique pas. Est-ce parce que la faille s'est refermée trop tôt ? Parce que Xee venait d'être piraté ? Parce que je n'avais pas su remettre les systèmes en place ?

Le vaisseau s'en sortit indemne. Moi aussi.

Mais Flynn ne se re-matérialisa pas.

Affolée, je ré-enclenchai la procédure – ce qui, inutile de le préciser, était particulièrement dangereux – pour tenter de le récupérer. Xee se désintégra. Puis se re-matérialisa. Sans Flynn. Refusant d'y croire, je répétai la manœuvre, encore, et encore. Je commençais à me sentir faible, nauséeuse. Flynn était toujours absent. Je relançai la désintégration. J'avais une affreuse migraine, et je tenais à peine debout. Mais je continuai, car Flynn demeurait disparu...

En fin de compte, le vaisseau refusa purement et simplement d'exécuter mes commandes. Il atterrit quelque part sur Terre, au début des années 2000, et se désactiva, comme pour m'empêcher de prolonger ma folle et dangereuse entreprise.

Je ne garde pas un souvenir très clair de ce qu'il se passa ensuite. La mort de Flynn avait été brutale, violente, je refusais de l'accepter. Je crois avoir cassé plusieurs objets fragiles à ma portée. J'étais en colère. Contre cette stupide faille, contre les armées de Gallifrey et leurs protocoles défectueux, contre l'Univers tout entier. Contre moi-même. Et contre Xee. J'eus des mots violents contre lui. Des mots qu'il ne méritait pas, mais j'étais aveuglée. Peine, honte, peur, douleur, colère.

Un tourbillon explosif.

L'idée me vint que la mort serait salutaire. Mais j'étais trop lâche pour me tuer, et de toute façon le suicide allait à l'encontre de toutes mes idées. Plus que mourir, ce que je voulais surtout, c'était oublier. Oublier la douleur, oublier le deuil... oublier Flynn, certes, mais ainsi ne plus souffrir, pouvoir retrouver un semblant de paix.

Et ça, en revanche, je pouvais le faire.

Grâce à l'Arche Caméléon.

En l'activant, toutes mes capacités de Seigneur du Temps, tous mes souvenirs, seraient piégés à l'intérieur d'une simple montre à gousset. Je deviendrais une humaine anonyme, avec un nouveau nom, une nouvelle histoire, de nouveaux souvenirs. Je n'aurais jamais perdu Flynn, puisque je ne l'aurais jamais connu...
Code by Morrigan

Revenir en haut Aller en bas
Rookie
Prison Guardian, Keeper of Hell, I am the FerryMan

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 01/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 617

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mar 13 Oct - 19:36

MA MACARONIIIIIIIII D'AMOUR !!!!!!!!!!!!!!!!!!

(voilà comme ça ça annonce la couleur direct Very Happy )

Bon ben ta fiche... t'avais pas dit que t'allais réduire la taille lol! tu t'es surpassée une fois de plus !

_________________
L'amour est partout, ainsi que la mort de l'amour. Ainsi que le temps, qui est façonné à partir d'histoires d'amour et de mort. La mort et le temps, je les acceptes et les reconnais. Mais, qu'est-ce que l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mar 13 Oct - 21:11

MA JAZZOUNETTE !!!!!!!!!!!!!!!!!


Non, mais c'est la version courte...
(la version longue fait plus de 6600 mots, et elle a pas encore hérité du TARDIS...)
Revenir en haut Aller en bas
Mystery
Pandore a ouvert sa boîte

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 12/04/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 816

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mar 13 Oct - 22:36

BIENVENUE nan j'ai pas crié
J'avais pas eut de notification du coup j'avais pas vu ta fiche papy

Je crois que nos nanas se seraient bien entendues =P
En tout cas j'aime beaucoup !

Puis moi ça me choque pas la taille en même temps si je refaisais la bio de Myst aujourd'hui... hum hum.

Du coup en groupe tu voudrais quoi? Humain ou Seigneur du temps?

_________________
Il y avait dans la maison de Zeus, deux jarres, l'une enfermant les biens, l'autre les maux (...) les dieux lui donna un nom et l'appela Pandore, parce que chacun des habitants de l'Olympe lui avait fait un présent pour la rendre funeste aux hommes industrieux
Pandora's box
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mer 14 Oct - 12:11

Merci =)

Humain. Je veux faire plusieurs RP avant de songer à "ouvrir la montre", ça serait pas drôle sinon =)
Revenir en haut Aller en bas
Docteur Link


avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 01/07/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 8

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mer 14 Oct - 17:39

Bienvenue Lizzie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mystery
Pandore a ouvert sa boîte

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 12/04/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 816

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mer 14 Oct - 18:07


Félicitations !




Tu n'auras cas demander quand tu voudras passer en seigneur du temps ce n'est pas un soucis.
Aller pour moi c'est parfait en tout cas !



Tu as gagné une place sur Terre !


Bravo, tu es validé ! Tu peux donc explorer l'univers de Gallifrey Never Dies en tout tranquillité ! Je vais t'aider un petit peu: tu peux aller demander ton habitation par ici, dans les demandes d'habitation. Tu peux aussi demander un lieux spécifique pour y faire évoluer ton personnage dans le sujet prévu à cet effet . Tu peux également aller demander ton rang personnalisé dans cette section.

N'oublies pas, pour bien s'intégrer, il faut des amis, nous t'invitons donc à aller créer ta Fiche de Lien ! Tu peux aussi contribuer à la création d'un groupe ou d'une organisation, ou juste en intégré une par ici.

N'hésite pas à nous contacter en cas de question et, encore une fois, bienvenue !

_________________
Il y avait dans la maison de Zeus, deux jarres, l'une enfermant les biens, l'autre les maux (...) les dieux lui donna un nom et l'appela Pandore, parce que chacun des habitants de l'Olympe lui avait fait un présent pour la rendre funeste aux hommes industrieux
Pandora's box
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mer 14 Oct - 18:18

Merci à tous !!!
=)
Revenir en haut Aller en bas
Zachariah J. Winslow
L'homme qui ne jure que par la science

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 24/04/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 1886

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Lun 19 Oct - 8:01

Oh my god ... J'ai honte de moi pour ne pas t'avoir souhaité la bienvenue plus tôt ... Je suis légèrement à l'ouest en ce moment lol!

Bref, bienvenue parmi nous ! Je suis contente que tu aies finis par céder Razz face

_________________
i found you, i love you
The best love is the kind that awakens the soul; that makes us reach for more, that plants the fire in our hearts and brings peace to our minds. That's what I hope to give you forever. ©️The Notebook
©️alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Lun 19 Oct - 10:14

T'inquiète Wink
Merci beaucoup (Oui, j'ai lutté vaillamment, mais l'appel du RP était trop fort !)
Revenir en haut Aller en bas
Vashti Stella Winslow
La fille qui voulait vivre ses rêves

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 07/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 572
Localisation : Londres et Oxford... Et Foley

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Lun 19 Oct - 13:26

Mon cher Capitaine Rookie est très doué en ce qui concerne sa manière d'appater RPesque Wink lol!

_________________

«J'n'ai pas choisi de l'être
Et c'est là l'Innamoramento
L'amour, la mort peut-être
Et suspendre le temps pour un mot
Tout se dilate et cède à tout
Et c'est là l'Innamoramento
Tout son être s'impose à nous
Trouver enfin peut-être un écho... »
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Lun 19 Oct - 15:54

Absolument ! Déjà à l'origine, c'est lui qui m'a initié au RP, aux livres et à l'écriture en général ^^
Revenir en haut Aller en bas
Rookie
Prison Guardian, Keeper of Hell, I am the FerryMan

avatar

Feuille de personnage
Bottin de Relations:
Carnet de note:



▌ARRIVÉ(E) LE : 01/05/2014
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 617

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mar 20 Oct - 20:19

Titi, c'est toi qui dit ça ? XD

Lizz' eh ouais, je suis ton maitre Jet d'ail jeune Padawan !

_________________
L'amour est partout, ainsi que la mort de l'amour. Ainsi que le temps, qui est façonné à partir d'histoires d'amour et de mort. La mort et le temps, je les acceptes et les reconnais. Mais, qu'est-ce que l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Lise Wolfe
The truth is a fairy tale

avatar



▌ARRIVÉ(E) LE : 09/10/2015
▌VOYAGES EFFECTUÉS : 69

MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation Mar 20 Oct - 20:41

Ferme la bouche Maître Jet d'Ail... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lise Wolfe - Fiche de Présentation

Revenir en haut Aller en bas
 

Lise Wolfe - Fiche de Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gallifrey never dies :: LE COMMENCEMENT  :: Présentations :: Fiches validées-